Page 9 sur 10

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Jeu 2 Août 2012 15:12
par Djinn Lunaire
Je pense que déjà demander des choses pour soi est une erreur. Dans le sens égoïste, on demandera toujours les meilleurs choses (normal quoi).

Toujours aider autrui, jamais soit-même, faire preuve d'abnégation, restez humble et modeste. Voilà pour moi ce à quoi me sert la manipulation des forces. Peut-être est-ce une raison pourquoi je n'est pas eu de mauvais retour jusqu'à présent.

Le hasard n'existe pas. Tout dans ce monde est une relation de cause à effet. Et cela s'explique toujours quand on y réfléchis un peu (ou beaucoup parfois).

Chacun son avis, ses convictions, ses propres lois, etc...


Une fois de plus, ceci était la mienne. :geek:

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Jeu 2 Août 2012 18:48
par Aldénor Sombre-Azur
Tout d'abord, je ne crois pas au triple retour. Au retour simple oui. Le triple retour, pour moi, est un effet de mode new-age sûrement pour pousser le maximum de pratiquants possibles vers les "bonnes" (notez les guillemets) pratiques des mouvements Wiccans. Le côté "magie blanche", l'aspect des deux divinités, natureux tout ça.

Je pense que le retour "négatif" ne peut exister que par peur d'en subir les conséquences. A mon avis, pour en avoir parlé avec des praticiens des arts noirs, il n'y a de retour que si l'on a des doutes sur sa volonté, que l'on a mal canalisé les énergies. Je n'ai pas pu étayer cette thèse par mes propres ressentis pour le moment, mais je trouve que c'est intéressant. Certains mages arriveraient à dériver les retours (au prix des éventuelles conséquences positives) sur autrui.

Djinn Lunaire a écrit :`
Je pense que déjà demander des choses pour soi est une erreur. Dans le sens égoïste, on demandera toujours les meilleurs choses (normal quoi).

Toujours aider autrui, jamais soit-même, faire preuve d'abnégation, restez humble et modeste. Voilà pour moi ce à quoi me sert la manipulation des forces. Peut-être est-ce une raison pourquoi je n'est pas eu de mauvais retour jusqu'à présent.


Tu n'es pas la première personne à écrire ça, cela me laisse toujours sans voix.

Nous sommes des êtres incarnés, capables d'utiliser l'énergie universelle pour agir sur notre environnement, mais pourquoi devrions nous nous priver de cela pour s'aider dans notre vie ? Nous avons un merveilleux outil pour avancer et réaliser nos rêves. Penser à soi, agir pour son bonheur, ce n'est pas forcément pourrir les autres. Et quand bien même dans certains cas, quoi qu'on fasse, chaque action et choix de notre vie, porte à des conséquences négatives.

Je ne dis pas que c'est une mauvaise chose d'aider les autres, bien au contraire, mais je considère que ne jamais s'aider et s'investir constamment dans les autres c'est du masochisme. C'est chercher à s'épanouir dans le regard "bienveillant" des autres. A mes yeux c'est une marque de manque de confiance en soi. Je vais sûrement provoquer un taulé, mais je dirai que c'est devenir un pantin à la solde de ceux qui n'ont pas de scrupules (ou l'intelligence) à vous manipuler. C'est aussi servir le côté moralisateur de la société, ah que cela est bien utile de dire "aidez les autres" en attendant de bénéficier de la force d'autres personnes qu'on peut jalouser.

De plus je pense que de se consacrer constamment aux autres peut être malsain à terme dans plusieurs cas. Certaines personnes sautent au secours d'autres qui ont surtout besoin de se manger un mur pour se rendre compte de leurs failles. Pour moi la vie est un parcours du combattant, on tombe et on se relève, on en ressort plus fort. Mais on ne doit son évolution qu'à soi-même et son travail personnel. J'en suis convaincu.

Nous sommes dans un environnement naturel, la loi du plus fort est une réalité. Il y a des gens qui perdent, il y a des gens qui meurent, c'est triste mais c'est la vie. Le monde est injuste, la justice est une notion purement humaine.

Partager avec les autres est enrichissant ; mais je ne perds pas de vue que nous avons tous en ligne de mire notre voie, nous serons seul(e) face à la mort et la suite. Nous sommes face à nous-même, les plus beaux combats de notre vie, ce sont les victoires de notre travail personnel.

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Jeu 2 Août 2012 19:21
par Blodeuedd
Je suis pas mal d'accord avec tout ça. Et niveau pour soi / pour les autres, je ne crois pas que l'un empêche l'autre, bien au contraire. Je pense même que savoir s'aider, se construire, vouloir ce qu'il y a de meilleur pour soi et s'en donner les moyens, cela peut avoir comme effet de se caler au mieux par rapport à l'autre (le laisser bien souvent être plus pleinement, lui accorder une bonne part de ce que l'on s'accorde soi, l'aider s'il a besoin et être peut-être plus efficace, etc.). Alors que s'oublier pour se focaliser sur l'autre peut effectivement s'avérer parfois tendu (trop vouloir aider, même quand et comme il ne faudrait pas, mettre en place des entraves et des carcans qui étouffent, ce genre de chose). Bref, ça fait réfléchir.

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Jeu 2 Août 2012 22:39
par Djinn Lunaire
Aldénor Sombre-Azur, comme je le dit à chacun de mes posts -> Chacun son avis. :ugeek:

Aucun de nous ne connais la vérité. Personne ne peux se targuer d'avoir le savoir universel. ^^

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Jeu 2 Août 2012 22:46
par Orphen
Aldénor,

Je serai à l'Elysée que je te décernerai une Légion d'honneur :lol: Ton avis sur la chose résume parfaitement le mien, et le fait que tu mentionnes le mur pour comprendre ses propres failles, je suis passé par là et bien que ça laisse encore des traces, une fois la leçon comprise, on en ressort que grandi !

Toujours un plaisir de te lire.

Cordialement,

Orphen

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Ven 3 Août 2012 03:03
par Aldénor Sombre-Azur
Orphen a écrit :Aldénor,

Je serai à l'Elysée que je te décernerai une Légion d'honneur :lol: Ton avis sur la chose résume parfaitement le mien, et le fait que tu mentionnes le mur pour comprendre ses propres failles, je suis passé par là et bien que ça laisse encore des traces, une fois la leçon comprise, on en ressort que grandi !

Toujours un plaisir de te lire.

Cordialement,

Orphen


Héhé merci, ça me fait plaisir de lire des personnes partageant le même point de vue. Comme on dit, j'ai plus appris de mes erreurs que de mes réussites.

Djinn Lunaire a écrit :Aldénor Sombre-Azur, comme je le dit à chacun de mes posts -> Chacun son avis. :ugeek:

Aucun de nous ne connais la vérité. Personne ne peux se targuer d'avoir le savoir universel. ^^


Chacun son opinion, c'est bien ton droit. Mais je ne vois pas trop le lien avec la vérité et le savoir universel :) Ce n'est pas une question de savoir, mais de volonté et de choix de vie pour moi.

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Ven 3 Août 2012 16:05
par Kyrillos
Aldénor, Orphen
+1 !! :D

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Sam 4 Août 2012 09:19
par Queri
Aldénor, Orphen
+1 !!

Et +1 de mon côté aussi ! :D

Je garde à l'esprit qu'avant de vouloir (pouvoir) aider autrui, il faut d'abord pouvoir (savoir) s'aider soi-même... ^^

Q. ♥

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Ven 28 Sep 2012 19:01
par Cyndaël
"Charité bien ordonnée commence par soi-même" dit-on.

Et tout aussi d'accord avec Queri quant au fait qu'avant d'aider les autres, il faut savoir s'aider soi-même ^^

Après, pour le choc en retour, je ne saurais dire... Il m'est arrivé peu de fois de pratiquer des rituels magiques. Mais il en est un dont je suis sûre d'avoir pris le retour, puisque les suites m'ont suivies pendant quasiment un an et demi, d'abord de façon très vive, puis s'effaçant de plus en plus. Mais j'avoue l'avoir bien senti passer! :cry: Après, en ayant lu l'un des derniers messages d'Aldénor Sombre-Azur, il est fort probable que j'ai mal canalisé mes énergies... Je débutais et n'avais pas très confiance ne moi....

Re: Croyez-vous au triple retour?

Message Publié : Jeu 11 Oct 2012 21:58
par Amalice
Ouhla! Sujet intéressant s'il en est. En fait, j'aurais tendance à penser que la vérité se trouve quelque part dans tout ce qui a été dit auparavant.
Triple, quadruple, ou centuple, on s'en fiche un peu, en fait. Une grande majorité est d'accord pour dire qu'on passe à la caisse un jour ou l'autre, que ce soit dans cette vie ou dans une autre (pour ceux qui croient au karma), ou qu'on soit en train de le payer en ce moment même.
Je suis d'accord aussi pour dire que la nature est cruelle, que la justice est une notion inventée par l'Homme pour tenter de mettre un peu de Soupli** (chut, pas de marque) dans ce monde de bruts.
Par contre, la Rosa, réfléchie un instant, veux-tu, sur la situation des criminels, voleur et autres violeurs d'enfants! Crois-tu vraiment que ces gens-là sont heureux? Que certains éprouvent du plaisir à faire ce qu'ils font, soit, mais c'est un plaisir fugace qui ne les comble jamais. Ils recommencent et recommencent, ils sont obnubilés, rien ne les apaise, au fond ! Et, bien trop souvent, ces gens-là ont eux-mêmes étaient des victimes qui ne se sont pas relevées de leur traumatisme (châtiment pour une mauvaise vie passée?). Conclure qu'ils s'en tirent parce qu'ils échappent à la justice des Hommes est trop simpliste. Je crois plutôt qu'ils paient au jour le jour tout le mal qu'ils font. Je ne souhait pas les plaindre, mais la criminalité est, à mon sens, l'expression d'une grande souffrance. C'est un châtiment du quotidien.
Dans le cas d'Hitler (ainsi que tous les tristes noms de l'Histoire), il avait un énorme complexe d'infériorité à compenser. Il n'y a qu'à voir son portrait à côté du profil type du Nazi pour comprendre.
Quant à ceux qui trichent, mentent ou font des rituels pour gagner le pouvoir, la reconnaissance et l'argent, je ne pense pas non plus qu'ils soient heureux. Ils courent après un bonheur illusoire, vivant toujours dans la crainte de tout perdre. Je ne les envie pas.

Que ce soit dans la vie quotidienne, ou en magie, la loi du retour n'est évoquée que pour mettre en évidence la notion d'équilibre en toute chose, notion primordiale et tellement subtile!!! Car il y a un risque de dérive, même lorsqu'on veut faire le bien. A trop vouloir aider les autres, on court le risque de s'oublier soi-même et de se rendre malade. Dans certains cas, ce peut même être une forme d’ego mal placé qui s'exprime en quête inconsciente de perpétuelle reconnaissance et le jour où la gratitude ne vient pas, on se prend la gifle de la déception en retour, au risque de devenir rancunier et d'en vouloir à la personne etc ; c'est ce qu'on appelle la générosité crasse.
Après, je ne dis pas que la générosité pure n'existe pas, mais c'est un état de grâce difficile à atteindre, car il ne faut rien vouloir, rien attendre, rien espérer, état que l'on ne peut atteindre, paradoxalement, qu'en ayant la pleine conscience de soi, car l'on peut vite s'illusionner sur les raisons qui nous motivent à aider les autres.

Alors, finalement, on peut bien faire ce que l'on veut, avec un peu de volonté, on l'obtiendra toujours. Je pense quant à moi que le pire châtiment qui soit est le miroir de l'âme. Fais-ce que tu veux, tant que tu peux te regarder dans les yeux! Evidemment, cela ne concerne que moi et mon échelle de valeurs, mais c'est déjà un bon moyen de mesurer si les énergies que l'on met en branle risquent de nous revenir dans la figure et quelles forment elles prendront, positives ou négatives. Je n'utilise volontairement pas la notion de bonnes ou mauvaises, car il est difficile de juger ces deux notions sans le recul nécessaire. Alors, la notion de retour...

Pour terminer, je citerai cette phrase qui, je crois, vient du Tao: "Si quelqu'un t'a fait du mal, va t'asseoir au bord de la rivière et attend de voir son cadavre passer." A méditer...