LE FORUM A FERMÉ SES PORTES EN DECEMBRE 2013. IL RESTE ACCESSIBLE EN LECTURE LIBRE MAIS IL N'EST DESORMAIS PLUS POSSIBLE D'Y POSTER OU DE S'Y INSCRIRE.


Fluide de condensation des sorcières. (Sarena Mares)

Bienvenue dans la section des recettes magiques, vous trouverez ici tous les mélanges d'encens, de plantes, d'huiles etc à réaliser vous-même pour vos rituels

Modérateurs : Alice Bell, Modérateurs

Fluide de condensation des sorcières. (Sarena Mares)

Message par Cochette » Mar 27 Août 2013 08:17

Voila un petite recette magique noté l'an dernier dans l'un de mes "grimoires" et que je trouve plutôt sympathique. En voici la composition.
Cette position, ce fluide, a la propriété d'améliorer nitre 6e sens. Il faut donc:
- deux cuillères à café de camomille [Chamaemelum nobile].
- deux cuillères à café d'euphraise [Euphrasia officinalis].
- deux tasses d'eau.

On dépose les herbes dans le chaudron en les recouvrants avec l'eau que l'on aura préalablement fait bouillir puis on laisse le tout reposer un quart d'heure. Par la suite on tamise l'ensemble avec une gaze. Quand le fluide est froid, on trempe 2 morceaux de cotons et on les applique sur les paupières (clairevoyance) ou sur les oreilles (claireaudiance) pendant 15 minute.
Petit rituel de Sarena Mares.

NB:

1 cuillère à cafés = 5 ml
Avatar de l’utilisateur
Cochette
 
Message(s) : 108
Inscription : Mer 7 Août 2013 20:14
Localisation : Alpes

Re: Fluide de condensation des sorcières. (Sarena Mares)

Message par Abraxas » Mar 27 Août 2013 14:44

Salut,

Cette recette semble directement inspiré de Franz Bardon et du CVIM et de son chapitre consacré à la voyance magique, même si cela en représente une version quelque peu « édulcoré » car ne comprenant pas en compte la « charge » à proprement parlé de la préparation. Le terme même de « fluide de condensation » qui est utilisé semble faire directement référence au vocabulaire de Bardon. Je ne connais pas cette Sarena Mares, mais si elle ne précise pas d’où vient « sa recette » de « sorcière », elle ne fait que grandir le nombre toujours plus grand d’auteur se copiant les uns et les autres et ne citant pas leur source. Mais peut-être le mentionne-t-elle dans le chapitre concerné ?

Voici ce que Bardon indique :

La préparation d'une eau magique ignée pour les yeux est un excellent stimulant qui aide à obtenir en voyance un résultat encore plus rapide et qui influence aussi favorablement les yeux physiques, de sorte que les personnes souffrant de faiblesse de la vue ou atteintes de maladies des yeux peuvent en tirer un profit pratique non seulement du point de vue magique, mais aussi du point de vue de la santé.
Pour cette préparation, les ingrédients requis sont les suivants:
1. Une grande bouteille d'eau distillée que l'on peut obtenir dans une pharmacie ou une droguerie.
2. Quelques têtes de camomille (sèche ou fraîche).
3. Un peu d'euphraise (herba euphrasia), également fraîche ou séchée.
4. 7-9 fines verges de saule ou de noisetier que l'on peut trouver dans la nature. Celles-ci sont à effeuiller, à découper en bouts de même longueur et à lier à plusieurs endroits avec un lien. On laisse ensuite sécher les faisceaux à la chaleur d'un fourneau, au soleil ou à l'air sec.
5. Un papier-filtre et un petit entonnoir sont encore nécessaires.
Si tous les ingrédients sont rassemblés, on commence la préparation de la véritable eau ignée pour les yeux. Dans un vaisseau propre on met 1/4 de litre d'aqua destillata eau distillée ; on chauffe, et dès qu'elle commence à bouillir, on y met deux cuillerées à thé de têtes de camomille et une cuillerée à thé d'euphraise. On ne laisse bouillir le tout que pendant quelques secondes, on l'enlève du feu et on le couvre. Après dix minutes environ, on le filtre dans un second vaisseau propre, et dès que le thé est refroidi, on prend le faisceau de verges de saule ou de noisetier et on allume ses bouts ballants à une flamme libre et on les laisse s'embraser. Ensuite le bout embrasé est plongé dans le thé préparé. Par ce moyen l'élément matériel du feu est mêlé au thé que l'on peut déjà considérer comme un condensateur fluidique - j'écris encore plus en détail à ce sujet dans un prochain chapitre -. Ensuite ce condensateur fluidique est filtré dans un autre vaisseau par un entonnoir muni d'un papier-filtre. Cette filtration est nécessaire pour enlever les éventuels éclats, les petits morceaux de charbon et les cendres qui se sont détachés en plongeant le faisceau embrasé. Ce liquide est versé dans une écuelle ou dans une assiette et placé devant soi.
A présent, inspirez par les poumons ou les pores ou par les deux simultanément l'élément feu dans votre corps et remplissez-le entièrement avec cet élément. En faisant cette projection, il n'est pas nécessaire d'avoir particulièrement en vue l'intensité de la chaleur qui est sentie sans cela, mais l'élément feu doit être le support du désir que vous transposez dans l'élément feu par l'imagination. Si cela est réalisé et si votre désir d'acquérir des yeux physiques fortifiés et des yeux astraux développés a été transposé dans l'élément feu, comme ce fut le cas pour l'expérience avec la pression de la lumière, projetez l'élément feu soit par le plexus solaire ou par une de vos mains ou votre expiration dans le liquide. Ce faisant, avez-vous le sentiment que la projection n'est pas suffisante, vous pouvez répéter l'exercice plusieurs fois, cependant pas plus de 7-9 fois. Par ce moyen le condensateur préparé de cette façon devient une essence fortement agissante, qui n'exerce pas seulement une influence bénéfique sur la vue, mais fortifie, vivifie et développe aussi les sens astraux. Vous videz ensuite ce condensateur fluidique dans une bouteille propre que vous fermez bien et vous le conservez à un endroit frais. Cette eau ignée pour les yeux peut être employée pour fortifier la vue ou pour son traitement magique. Au cas où la vue serait faible, on pourrait sans hésiter mettre simplement des gouttes de ce condensateur fluidique dans les yeux, étant donné que les combinaisons des deux thés sont un fortifiant de la vue et anti-inflammatoires, mais pour la pratique magique, c'est-à-dire pour la formation des sens astraux, il suffit d'humecter soit un tampon d'ouate enveloppé dans de la gaze ou une pièce d'étoffe propre pouvant servir à cet effet et de l'employer pendant l'expérience d'animation des yeux avec la lumière comme cataplasme pour ceux-ci.


L’euphraise n’a aucun effet prouvé sur les yeux, mais fait partie de l’arsenal de l’herboristerie traditionnel, selon toute vraisemblance à cause de ces fleurs qui ressemblent à des yeux. C’est donc bel et bien ici une relation analogique de type « magique » et non phyto-thérapeutique, du moins jusqu’à preuve du contraire et malgré le fait qu’elle soit bizarrement utilisé en homéopathie pour les affections des yeux. C’est une plante qu’on retrouve fréquemment associé aux yeux, en allemand elle s’appelle « Augentrost » ce qui veut dire « soin des yeux » et en anglais « Eyebright » ce qui veut dire « yeux claires », et en francais on l’appelle aussi « casse lunette » ou « herbe au myope », elles étaient utilisés justement pour soigner les problèmes de vision et l’on croyait qu’elle pouvait aider contre la myopie et les affections de la vues. Ici c’est cette association qui compte et non son effet thérapeutique, c’est ce qu’elle représente et non ce qu’elle est, comme c’est souvent le cas en magie finalement.

Chez Bardon cette préparation fait partie des « condensateur fluidique », c’est la raison pour laquelle il met de la camomille qui a une analogie solaire, hors ce qui est « solaire » est ce qui d’après Bardon donne les meilleurs condensateurs (aussi bien solide que fluide). Le concept est que chez Bardon le mage dirige une « charge » qu’il qualifie métaphoriquement d’électromagnétique et de « quadripolaire », c’est-à-dire que pour lui cette charge est l’action des 4 éléments, qui dans le mental représente la volonté (feu), l’imagination (eau), la compréhension ou le savoir (air) et la conscience (terre), mais qui peut aussi s’exprimer par une charge d’un élément spécifique et/ou de l’akasha, et que tous les objets ne sont pas égaux devant leur capacité à retenir cette charge. Si j’ai bien compris Arnaud Thuly prépare un livre sur les condensateurs fluidiques et leur charges et je suis sûr qu’on y retrouvera plein d’info sur ce type de préparation.

Ce qui est plus important encore ici c’est la « charge » qui manque totalement de la recette de Sarena Mares, chez Bardon le liquide doit être chargé d’une intention, ici il s’agit de fortifier les yeux et de développé la « vue astrale » et cela à l’aide de l’élément feu dont on charge le liquide, aussi bien par sa volonté et son désir, que par les gestes de la préparation elle-même et les analogies qui y sont employé.

Du moins chez Bardon ça semble faire un ensemble cohérent, alors que dans la recette de Sarena, il ne s’agit pas d’un acte magique, en ce sens qu’elle laisse sous-entendre que la « recette » en soi est suffisante, comme une recette de cuisine, mettant de côté l’ingrédient essentiel de tout acte magique, le praticien et sa volonté…

Cela étant dit, il est certain que ce genre de pratique n’est pas sans rique, à cause du risque très important de contamination de la préparation et de la sensibilité de l’œil, et cela même malgré les précautions d’usages. Une application sur les « yeux » semblent donc à première vue relativement inconsciente, surtout si pratiqué par quelqu’un qui n’aurait pas l’habitude des préparations phyto-thérapeutique de base.

A utiliser « en conscience » donc, comme tout…

Grüssi

Abra
Avatar de l’utilisateur
Abraxas
 
Message(s) : 23
Inscription : Jeu 22 Août 2013 15:00

Re: Fluide de condensation des sorcières. (Sarena Mares)

Message par Cochette » Mar 27 Août 2013 15:00

On dirait bien que l'emploi de l'euphraise soit issu de la théorie des signature en raison de sa ressemblance avec les yeux. Je n'y avais pas pensé.
Et bien sûre comme toute préparation il faut être consciencieux.

Après c'est une amie qui m'a transmit cette recette de Sarena Mares et qui ressemble bien à celle de Bardon mais qui occulte cette notion de charges.
En effet il semblerait qu'il y ait copie, mais la version simplifié me plait bien dans l'idée que je ne crois pas aux notions de charge mais cela ne tient que moi. Mais cela me gêne que l'auteur initial ne soit pas cité dans ce que l'on m'a transmit.
Néanmoins je pense que si on applique cette "recette" tout en pensant qu'elle fonctionne ainsi, elle peut donner les effets attendues car la volonté et l'auto-persuasion place le corps et l'esprit dans des prédisposions pour la clairevoyance ou la claire audiance. Perso sur moins les deux fois où je l'ai fait, ça a fonctionné ^^
Avatar de l’utilisateur
Cochette
 
Message(s) : 108
Inscription : Mer 7 Août 2013 20:14
Localisation : Alpes


Retour vers Recettes Magiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], Google [Bot] et 15 invité(s)


cron