LE FORUM A FERMÉ SES PORTES EN DECEMBRE 2013. IL RESTE ACCESSIBLE EN LECTURE LIBRE MAIS IL N'EST DESORMAIS PLUS POSSIBLE D'Y POSTER OU DE S'Y INSCRIRE.


La théorie des 4 éléments

Découvrez ici les origines profondes de l'ésotérisme. Des anciennes civilisations à nos jours, venez vous plonger dans les mystères de l'histoire, des traditions et des mythologies des 4 coins du monde....

Modérateurs : Fredericus Coriarius, Modérateurs

La théorie des 4 éléments

Message par Alcofrybas » Ven 16 Août 2013 19:20

THÉORIE ORIGINALE ÉSOTÉRIQUE GRECQUE

La Théorie des Quatre Éléments est fondée par le savant grec Empédocle (Sicile grecque 490-435 av. J-C). Pour Empédocle, les 4 éléments sont la "quadruple racine de toute chose". Du plus au moins important : Feu (triangle pointe en haut), Air (idem mais barré au milieu d'un trait parallèle à la base), Terre (idem que l'Air mais pointe vers le bas), Eau (triangle pointe vers le bas sans barre, inverse du Feu). Il ajoute un dieu/déesse par élément : Feu = Zeus, Air = Héra, Terre = Hadès, Eau = Poséidon et deux forces : "l'Amitié unit ces éléments et la Haine les sépare".
Le célèbre philosophe Platon (Athènes 428-348 av.J-C) ajoute que les 4 éléments sont faits de particules : tétraédriques (4 triangles) pour le Feu, octaédriques (8 triangles) pour l'Air, icosaédriques (volume composé de 20 triangles) pour l'Eau, cubiques pour la Terre. La Sphère du Monde est de forme dodécaédrique (12 pentagones). Feu, Air et Eau sont composés de triangles équilatéraux, la Terre est faite de carrés et le Tout de pentagones. De plus, Platon reliait Feu-unité-point-1, Air-longueur-ligne-2, Eau-surface-triangle-3, Terre-volume-pyramide-4. À noter que cet enseignement ésotérique de Platon se retrouve dans son écrit Timée mais aussi dans la Métaphysique d'Aristote.
Philistion de Locres, médecin grec d'Italie du Sud au début du IVe s. av. J-C, attribue le Feu = chaud, Air = froid, Eau = Humide, Terre = sèche.

Aristote (savant grec 384-322 av. J-C) ajoute le 5ème élément, qui n'est pas Mila Jovovitch :P mais l'Éther dont sont composés les corps célestes. C'est un élément éternel, incorruptible, inchangé, qui se déplace par cercles et non en ligne droite comme les autres éléments. Aristote inversera l'Eau et la Terre car la première entoure la seconde donc : Éther / Feu / Air / Eau / Terre mais toujours avec les mêmes symboles respectifs. La Terre est donc l'élément le plus lourd, le Feu le plus léger. Il faut noter que tout ce que dit Aristote est déjà dans l'entourage de Platon, il ne fait que préciser et mettre par écrit cet enseignement oral car ésotérique d'après Platon lui-même!
Plus novateur, Aristote unit les Éléments aux Quatre Qualités Élémentales de manière plus précise que Philistion : "Le Feu est chaud et sec, l'Air est chaud et humide, l'Eau est froide et humide, la Terre est froide et sèche". La Terre est ainsi proche de la cendre, l'Air proche de la vapeur ou du souffle. Il est aussi possible de passer d'un élément à l'autre en changeant l'une de ses caractéristiques : le Feu peut devenir Terre ou Air, la Terre peut devenir Feu ou Eau, l'Eau peut devenir Terre ou Air, l'Air peut devenir Eau ou Feu. Il met même en relation les sens aux éléments : la vue est du Feu par la présence de couleur due à la lumière solaire, l'ouïe est de l'Air en mouvement, l'odorat est entre Air et Eau, le goût est lié à l'Eau de la salive, le toucher est lié à la Terre.
Aristote refonde aussi la cosmologie. Il imagine un monde constitué de sphères emboîtées les unes dans les autres : Terre entourée d'Eau entourée d'Air, puis les sphères des 7 planètes (Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne), la sphère des étoiles fixes, celle du Feu, et enfin le Primum Mobile ou moteur de l'Univers. Il explique ainsi des événements météorologiques : la pluie est l'eau du ciel qui redescend, les comètes sont le feu du ciel qui remonte, les météorites sont la terre du ciel qui redescend, les flammes sont le feu de la terre qui remonte... À noter que l'Éther, peu mentionné, serait entre la sphère de l'Air et celle du Feu.

Dernières remarques : Au niveau astronomique, la théorie est précisée et complétée par Claude Ptolémée, astronome et astrologue (Égypte romaine 90-168). Jean Stobée, écrivain grec païen du Ve siècle, inversera Héra (Terre) et Hadès (Air) à une époque où les Dieux Olympiens étaient presque abandonnés. Ces savants sont la preuve de la survivance de cette théorie jusqu'à la chute de l'Empire romain, face aux progrès d'une vision plus biblique du monde.
Un lien a été fait entre cette théorie et celle présente dans le Tattva hindouiste, par l'intermédiaire d'Alexandre le Grand qui était élève d'Aristote. Les liens avec le Godai du Japon, le Wuxing chinois ou le Dhatu bouddhiste sont plus sujets à caution.

Sources : Empédocle, Fragments; Platon, Timée; Aristote, Métaphysique

[Prochain épisode : réapparition de cette théorie au Moyen-Âge et jusqu'au XVIIe siècle] :bisou:
Dernière édition par Alcofrybas le Dim 18 Août 2013 08:07, édité 1 fois.
Regis Iusſu Cantio Et Reliqua Canonica Arte Reſoluta.
Avatar de l’utilisateur
Alcofrybas
 
Message(s) : 27
Inscription : Dim 11 Août 2013 15:14
Localisation : En pays Turones

Re: La théorie des 4 éléments

Message par isabelle » Ven 16 Août 2013 19:33

bravo pour le boulot.
isabelle
 

Re: La théorie des 4 éléments

Message par L'Impératrice » Ven 16 Août 2013 19:47

Du plus au moins important : Feu (triangle pointe en haut), Air (idem mais barré au milieu d'un trait parallèle à la base), Terre (idem que l'Air mais pointe vers le bas), Eau (triangle pointe vers le bas sans barre, inverse du Feu).


Je ne pense pas que les symboles élémentaires magendavidique assimilés aux elements soit d'Empedocle mais j'ignore exactement de quand date leur origine. :?
Avatar de l’utilisateur
L'Impératrice
Modérateur
 
Message(s) : 690
Inscription : Dim 31 Oct 2010 21:10

Re: La théorie des 4 éléments

Message par Alcofrybas » Ven 16 Août 2013 21:12

Merci Isabelle! :)

L'Impératrice : Effectivement ce sont des symboles alchimiques non présents à l'origine. En voici une très bonne explication en image, d'origine hébreuse d'après donc le Sceau de Salomon ou Étoile de David http://atil.ovh.org/noosphere/elements.gif Il ne semble pas y avoir de représentation avant le XVIIe siècle, il se peut que cela soit carrément lié à la Rose-Croix. :?
Regis Iusſu Cantio Et Reliqua Canonica Arte Reſoluta.
Avatar de l’utilisateur
Alcofrybas
 
Message(s) : 27
Inscription : Dim 11 Août 2013 15:14
Localisation : En pays Turones

Re: La théorie des 4 éléments

Message par BarbeBlanche » Ven 16 Août 2013 22:41

Très intéressant. Merci. :)
A la fois cartésien et ouvert aux mondes invisibles, théoricien de la magie et pratiquant novice, voilà ce que je suis.
Avatar de l’utilisateur
BarbeBlanche
 
Message(s) : 56
Inscription : Jeu 8 Août 2013 18:20

Re: La théorie des 4 éléments

Message par SophieAime » Sam 17 Août 2013 09:46

Super post, j'avais pas entendu parler du rapprochement entre sens et éléments et je trouve ça très intéressant comme approche. Merci beaucoup !
Avatar de l’utilisateur
SophieAime
 
Message(s) : 26
Inscription : Mer 17 Juil 2013 19:03
Localisation : Aquitaine

Re: La théorie des 4 éléments

Message par Alcofrybas » Sam 17 Août 2013 15:53

Merci tout le monde! :)

Au Moyen-Âge et à la Renaissance beaucoup d'autres rapprochements seront encore faits, ce qui prouve la solidité de cette théorie pour expliquer le monde, en tout cas celui de l'Occident chrétien.
Regis Iusſu Cantio Et Reliqua Canonica Arte Reſoluta.
Avatar de l’utilisateur
Alcofrybas
 
Message(s) : 27
Inscription : Dim 11 Août 2013 15:14
Localisation : En pays Turones

Re: La théorie des 4 éléments

Message par Alcofrybas » Sam 17 Août 2013 22:29

VERSION OCCIDENTALE CHRÉTIENNE

La vision du Monde par l'Occident chrétien, surtout catholique car les Protestants encourageront les expériences scientifiques dès le XVIe siècle et adopteront vite les découvertes, est entièrement fondée sur Aristote précisé par Claude Ptolémée avec des ajouts bibliques. La théorie des 4 éléments reste parfaitement valable jusqu'au XVIIe siècle inclus, Isaac Newton (Royaume-Uni 1643-1727) lui portera les derniers coups, bien malgré lui car il était passionné d'alchimie, en découvrant la gravité qui confirme les théories de Galilée.
:arrow: [Petite précision sur la circulation du savoir antique : le savoir des Grecs, en partie lié à celui des Perses qui possédaient la Mésopotamie et à celui des Indiens visités par Alexandre le Grand au IIIe s. av. J-C, est réutilisé par Rome qui inclut également les savoirs égyptien et carthaginois conquis. Le savoir romain est réutilisé par l'Église qui inclut tout un corpus juif pendant que les Arabes conquièrent la Mésopotamie, la Perse, l'Empire byzantin, l'Égypte et l'ancienne Carthage. Une bonne partie des savants byzantins se réfugient en Occident qui bénéficie aussi, avant de se dresser contre les Ottomans, d'apports arabes dès le XIIe siècle par les Croisades et la Reconquista. Les savoirs antiques et païens ont donc été "oubliés" en Occident de Charlemagne, qui achève la christianisation, au XIIe siècle, ils sont revenus en force à partir du XVe siècle.]

Le monde sublunaire - en-dessous de la Lune - contient les 4 éléments composant tout corps matériel. Le Feu n'est plus séparé des autres éléments par les astres, idée qui serait présente déjà chez Ptolémée mais qui est surtout justifiée par le fait que Dieu, créateur des 4 éléments comme de toute autre chose, est forcément situé dans une sphère au-delà de ces éléments. Le monde sublunaire est corrompu, changeant, mortel. La Terre reste l'élément le plus grave ou lourd, le Feu est l'élément le plus subtil ou léger, l'ordre reste donc : Terre entourée d'Eau entourée d'Air entourée de Feu.
Toute la théorie aristotélicienne du mouvement est reprise telle quelle, à savoir que chaque chose soumise à un mouvement veut rejoindre son élément naturel dont elle ne fait plus partie (exemple : les comètes sont du Feu dans le ciel qui est de l'Air donc elles montent pour rejoindre la sphère du Feu). Cette théorie sera remise en cause, après les prémices de Nicole Oresme (théorie de l'impetus) et des calculatores d'Oxford au XIVe, par Léonard de Vinci qui découvre les frottements de l'air et Niccolo Fontana Tartaglia (mathématicien Brescia 1499 - Venise 1557) qui fonde la théorie moderne du mouvement en observant l'artillerie.
Image
Trajectoire d'un boulet de canon dans l'artillerie renaissance d'après Aristote

Le monde céleste est inaltérable, au-delà de la sphère du Feu. Il est composé d'éther ou quinte essence, ce dernier terme signifiant seulement 5ème élément et non quintessence = perfection qui apparaît au XVIe siècle. L'Éther est un solide cristallin impondérable, transparent et immuable. Étoiles et planètes sont donc faites d'Éther et sont fixées aux sphères en rotation elles-mêmes faites de Quinte Essence. Il n'y a pas de vide, les étoiles sont toujours à la même place et les planètes (toujours les mêmes : Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne, puis les étoiles) tournent autour de la Terre selon diverses combinaisons d'orbites circulaires parfaites et éternelles décrites en détail par Ptolémée.
L'équivalent chrétien de Ptolémée est Saint Augustin d'Hippone (Afrique romaine chrétienne 354-430) qui décrit précisément, dans le Livre 11 de La Cité de Dieu, le monde céleste composé de 3 hiérarchies de 3 créatures chacune : Séraphins, Chérubins, Trônes; Dominations, Vertus, Puissances; Principautés, Archanges, Anges. L'ordre est changé au milieu du Moyen-Âge en ajoutant à chaque créature une pierre précieuse : Anges (sardoine), Archanges (topaze), Vertus (jaspe); Puissances (chrysolite), Principautés (onyx), Dominations (béryl); Trônes (saphir), Chérubins (escarboucle) et Séraphins (émeraude). Cette seconde tradition est issue du Liber Floridus de Lambert de Saint-Omer vers 1120, livre ayant eu un certain succès car recopié jusqu'en 1512!!! On la trouve aussi dans la Somme théologique de Thomas d'Aquin 1266-73. Malgré les efforts de Nicolas Copernic (Pologne, 1473-1543), il faudra attendre Galilée (Pise 1564 - Florence 1642) pour que l'idée d'un Soleil au centre du Monde commence à être acceptée.
Image
Système de Ptolémée

Analogies : les symboles représentant les éléments, contrairement à ce que j'avais dit dans le 1er post et comme L'Impératrice me l'a fait remarquer, apparaissent au début du XVIIe siècle probablement sous influence rosicrucienne. De manière assez évidente, les correspondances avec les dieux olympiens païens sont oubliées; les solides et correspondances de Platon ne sont redécouverts qu'au XVe siècle avec la vogue du néo-platonisme, mais ils ont assez peu de succès dans l'ésotérisme renaissance face aux écrits plus pragmatiques d'Euclide.
Par contre, Moyen-Âge et Renaissance reprennent exactement l'union des éléments aux qualités élémentales : Feu = chaud + sec, Air = chaud + humide, Eau = froid + humide, Terre = froid + sec. Sont aussi reprises les transmutations d'un élément à l'autre en modifiant l'une des qualités et même les liens avec les 5 sens.
Dans le cadre de l'explication d'un monde parfait car créé par Dieu, tout ce qui existe sera ramené à ces 4 éléments, qui sont mentionnés dans la Bible même si elle ne parle pas de la théorie en tant que telle. Ainsi, tout ce qui vit sera ramené à un ou plusieurs éléments : le légendaire Phénix est rattaché au Feu, tous les animaux volants sont rattachés à l'Air, tout ce qui nage est lié à l'Eau, tout ce qui marche ou rampe est lié à la Terre. Mais les distinctions peuvent être plus subtiles : il existe des oiseaux reliés à la Terre car ne pouvant voler (poule), d'autres liés à l'Eau où ils vivent (pélican, canard), les animaux qui sautent ont un lien avec l'Air, les poissons de fond sont liés à la Terre... De même les plantes les plus hautes, qui s'épanouissent vers le ciel, ont un lien avec l'Air, les épices de par leur goût relevé sont liées au Feu; ou encore les minéraux (considérés comme vivants jusqu'au XVIe siècle) selon leur couleur ou leur provenance, mais pour les pierres les théories sont moins développées. :(
Cela va même encore plus loin :o : ainsi le Sud est chaud et sec, lié au Feu car dominé par les chaleurs méditerranéennes puis sahariennes, l'Est est chaud et humide, lié à l'Air car le Paradis (source mythique du Nil, Tigre, Euphrate, Gange, fleuves de régions chaudes) qui est un endroit tropical y est situé, l'Ouest est froid et humide donc lié à l'Eau de par l'océan Atlantique, le Nord est froid et sec, constitué de grandes étendues de Terre.

Sources : Mes notes de cours de Master 1 "Renaissances et Patrimoines" au Centre d'Études Supérieures de la Renaissance à Tours, cours de Pascal Brioist intitulé "Sciences, savoirs et techniques de la Renaissance". Il s'agit de toute façon d'ouvrir n'importe quelle "encyclopédie" scientifico-ésotérico-alchimique de Boèce (philosophe Rome 470 - Pavie 524) aux premiers livres "scientifiques" du XVIIe en passant par Hildegarde de Bingen (religieuse mystique allemande 1098-1179), quoique je pourrais tenter une liste après tout :D . L'ouvrage de Claude Ptolémée est le célèbre Almageste qui se trouve traduit sur Gallica.

[Prochain épisode mais laissez-moi respirer :lol: : je vais tenter une synthèse sur la médecine des 4 humeurs liées aux 4 éléments, issue d'Hippocrate et Galien et là aussi florissante jusqu'au début du XVIIIe siècle] :bisou:
Dernière édition par Alcofrybas le Dim 18 Août 2013 08:18, édité 1 fois.
Regis Iusſu Cantio Et Reliqua Canonica Arte Reſoluta.
Avatar de l’utilisateur
Alcofrybas
 
Message(s) : 27
Inscription : Dim 11 Août 2013 15:14
Localisation : En pays Turones

Re: La théorie des 4 éléments

Message par L'Impératrice » Sam 17 Août 2013 23:03

L'équivalent chrétien de Ptolémée est Saint Augustin d'Hippone (Afrique romaine chrétienne, IIIe-IVe siècle après J-C) qui décrit précisément, dans le Livre 11 de La Cité de Dieu, le monde céleste composé de 3 hiérarchies de 3 créatures chacune : Séraphins, Chérubins, Trônes; Dominations, Vertus, Puissances; Principautés, Archanges, Anges


Les 9 cœurs angéliques sont cités la première fois par Saint Ambroise, mais la hiérarchie présentée (qui est la classique) vient du pseudo-Denys l'Aéropagyte et non de l’évêque d'Hippone, du moins il me semble. Quand à la deuxième, il s'agit, je pense, de celle du pape Saint Grégoire qui date de la même époque.

Ce n'est ni plus ni moins que du néo-platonisme christianisé. :)
Avatar de l’utilisateur
L'Impératrice
Modérateur
 
Message(s) : 690
Inscription : Dim 31 Oct 2010 21:10

Re: La théorie des 4 éléments

Message par Alcofrybas » Dim 18 Août 2013 07:59

Bonjour L'Impératrice!

En effet Saint Ambroise de Milan (Trèves 340 - Milan 397) est le premier. Il me semblait que Saint Augustin détaillait la hiérarchie angélique, mais effectivement tout le monde - ouvrages universitaires et théologiques - cite le Pseudo-Denys l'Aréopagite (Syrie chrétienne vers 500). Augustin aussi est fortement influencé par le néo-platonisme, qu'il essaie néanmoins de contrer.
Par contre pour la seconde issue de Grégoire Ier je ne savais pas du tout, tu m'en bouches un coin! :o Ça se trouve dans lequel de ses écrits?
Regis Iusſu Cantio Et Reliqua Canonica Arte Reſoluta.
Avatar de l’utilisateur
Alcofrybas
 
Message(s) : 27
Inscription : Dim 11 Août 2013 15:14
Localisation : En pays Turones

Suivant

Retour vers Histoire de la magie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 4 invité(s)