LE FORUM A FERMÉ SES PORTES EN DECEMBRE 2013. IL RESTE ACCESSIBLE EN LECTURE LIBRE MAIS IL N'EST DESORMAIS PLUS POSSIBLE D'Y POSTER OU DE S'Y INSCRIRE.


L’argent et le paganisme

Un sujet vous préoccupe et vous souhaitez en débattre? Vous possédez une théorie personnelle sur un sujet? venez donner votre avis ici.

Modérateur: Modérateurs

L’argent et le paganisme

Message par Antinoos44 » Sam 9 Fév 2013 11:46

J’ai remarqué une chose inavouable et aussi tabou dans le monde du paganisme. Les Païens semblent avoir un problème avec tout ce qui touche à l’argent. En effet, beaucoup d’entre eux veulent à tout prix s’en débarrasser, l’éviter ou voir même l’ignorer et cela jusqu’à ce que les soucis arrivent. Certain païen arrivent à s’en sortir, ils ne deviennent pas très riche mais peuvent lier les bouts de mois sans qu’ils se sentent pris à la gorge.

Les auteurs, les organisateurs d’atelier, les magnétiseurs (païens), les voyants (païens) …etc. Ont un dévouement sincère, donne de l’amour dans leur travail et possèdent les compétences nécessaires, et pourtant, très peu d’entre eux paient entièrement leurs factures avec ceux qui propose. La forme de pensée des néo-païens est que l’idée même de se faire de l’argent sur le paganisme (en étant sincère) et devenir riche est pratiquement IMPOSSIBLE ! Je dis pas que cela n’arrive pas, mais dans les rares cas où c’est ainsi, la personne qui arrive à devenir « riche » n’est pas honnête avec elle-même ou avec les autres. Ceci changera peut être dans l’avenir, mais au jour d’aujourd’hui ce n’est pas le cas. D’une part, pour un païen, l’argent est une chose inquiétante, pour lui ce n’est pas naturel, pas humain et éloigne l’esprit de la nature et de la spiritualité. Pour eux c’est un retour en arrière, c’est devenir comme l’église et surtout cela donnera naissance à la cupidité.

Ils ont peur que l’argent gagné attire le mauvais regard d’autrui. L’argent est un gros-mot dans de nombreuses branches du paganisme. Pour eux, la spiritualité ne doit pas être payante et dans un sens, on peut les comprendre. Imaginez que vous êtes complètement fatigué, que les ennuis de la vie quotidienne vous suivent, rien n’est plus difficile de de se soumettre à un sort ou un rituel pour autrui, juste pour gagner de l’argent et payer vos prêts. C’est impossible de vivre une vie ainsi, une vie à la chaine, car le spirituel, la sorcellerie n’est pas une science à la chaîne. Pour les païens tout doit être fait avec amour, avec le coeur et non dans l’obligation. La plupart des païens n’ont pas l’envie de s’enrichir ou même être à l’aise avec le principe de fortune. Pour eux, l’argent enlève des choses. En effet, les sorcières et les païens aiment explorer la nature, participer à des rituels, rencontrer d’autres amis de la communauté…etc. Les petits plaisir de la vie représentent pour eux quelques choses de merveilleux.

Généralement enfermés dans leur monde naturel ils en oublient vite la réalité de la vie moderne et ancienne. D’un autre côté, il existe la culpabilité que j’aime bien appeler « CULPAÏENNITE ». Les païens ayant une aptitude qui peut se vendre (maçon, ébéniste, magnétiseur …etc.) n’auront pas de soucis avec les non-païens, le travail mérite salaire. Mais lorsqu’ils doivent facturer leurs services à d’autres païens généralement ils réalisent des ristournes de leurs pleins grés ou inversement les clients païens leur demandent de réaliser des réductions sous le prétexte qu’ils sont de la même « famille » spirituelle. Selon moi, c’est une chose merveilleuse, un principe de solidarité entre nous, mais il faut aussi se mettre en tête que l’artisan, le voyant, l’écrivain ...etc. païen réalisera pour vous un travail pour peu d’argent. Cette reconnaissance symbolique peut être perçue alors comme un cadeau, mais ce cadeau est presque empoisonné. Un lien de redevance se présente à vous. Quand on a quelque chose gratuitement, on ne prête pas attention à 100% cette chose.

Elle n’a pas de vrai valeur, car gratuite ou beaucoup moins chère que son prix d’origine, on ne fait pas attention et ont la néglige aussi. De plus s’il nous est offert, on n’hésiterait pas à « redemander » à la personne qui nous l’a offert de refaire d’autre petite chose. Chaque travail mérite salaire, car chaque travail est du temps consacré par la personne qui réalise cette tâche et si celle-ci est très sollicité par plusieurs personnes et qu’elle n’en retire rien pour ce travailleur, c’est un peu du temps de « perdu » qui aurait pu être comblé par des heures de travail rémunéré. Selon moi, tout travail doit avoir une valeur juste et universelle. On pourrait offrir des ristournes et des réductions aux personnes mais ces réductions ne doivent pas non plus se faire ressentir sur le travail ou la valeur de celui-ci. Hélas ceux qui conservent les mêmes prix pour les païens et les non-païens sont considérés comme des commerciaux sans scrupule, des arnaqueurs, des non-païens et sont juger assez sévèrement.

Car pour les autres, ils sont brisé la « super règle stupidement secrète et païenne » qui dit que tout doit être gratuit, parce qu’ils veulent tout simplement éviter d’avoir des dettes. Cette règle est très présente dans les nouveaux cercles Wiccans et les traditions éclectiques. Et pourtant, ils disent que dans le passé les sorcières et les païens ne faisaient pas commerce de leurs capacités; sauf que dans les anciens temps, lorsqu’une sorcière ou un païen réalisait ou créait un objet (exemple un athamé) et qu’une autre personne voulait cet athamé car elle en avait besoin ou bien parce qu’elle l’adorait, elle lui achetait. Généralement il y avait un troc contre quelque chose de valeur, mais pas tout le temps. Des fois c’était contre des minéraux précieux (or, argent …etc.) ou même de la monnaie. Ceci était naturel et normal, la valeur ne venait pas du bien mais du temps passer pour fabriquer ce bien ! Et c’est là qu’il faut appuyer le souci car le nerf de ce problème c’est la vision de ce principe.

Le principe du commerce était de mettre une valeur au travail effectué et non une valeur aux matériaux utilisés. En plus de tout cela, il faut penser que le Paganisme n’a pas de clergé rémunéré (comparer aux églises, mosquée ou temple juif). Vu la pensé païenne face à l’argent, c’est une situation complexe qui sera difficile à résoudre. Selon un sondage, la communauté païenne serait prêt à payer les Prêtres et Prêtresses pour les cérémonies (mariages, baptêmes, rites funéraires …etc.) où autres. Pourtant, que ce soit en Amérique, en Australie ou en Europe, personne ne paye les Prêtres et Prêtresses pour les rites qu’ils effectuent. Je ne dis pas non plus de faire entièrement commerce de cela, mais comme pour l’église quand un mariage est célébré on offre un enveloppe (généralement de 100€ minimum) au prêtre, les païens pourraient le faire pour les Prêtresses et Prêtres qu’ils engagent pour une cérémonie PRIVEE.

Je pense que payer entre 9€ / 10€ de l’heure pour le travail effectué (cérémonie, préparation, organiser …etc.) en plus de fournir les outils nécessaires serait l’idéal. Pour les cérémonies publiques (comme les sabbats …etc.) je pense que la gratuité est de mise. L’argent peut acheter beaucoup de choses banales. Cela est naturel et fait partie de notre vie. Pourtant, nous ne sommes pas choqué d’acheter notre baguette de pain, de payer notre eau …etc. pourtant ce sont des éléments vitaux pour nous et devraient donc être gratuits (si on suit la pensé païenne). Pourquoi alors doit-on penser différemment pour tout ce qui touche à l’art et à la religion. L’argent fait partie de notre culture, de notre vie. On en a besoin pour vivre, hélas c’est une réalité et il faut accepter celle-ci.

L’argent fait aussi partie de notre pratique spirituelle. Le Karma est un principe d’achat et de vente à lui seul. Si on fait du bien on est récompensé. Notre « travail » spirituel positif est récompensé par de « l’argent » karmique. Il ne faut pas voir l’argent comme quelque chose de démoniaque ou de malfaisant. Il ne faut pas non plus le voir comme quelques choses de divin ou de bienfaisant. L’argent reste de l’argent, c’est une chose qui ne possède pas d’âme, ni de conscience.

Ça peut être une arme mortelle ou bien un outil de construction. Il n’y a rien de mal à vouloir devenir riche, tant que vous ne vivez pas de l’argent et que vous ne perdez pas vos valeurs. Ces richesses peuvent être réutilisées pour le développement du paganisme par la création d’infrastructures, de manifestations ou bien en tant que dons à des associations païennes. Un païen riche peut aussi créer un commerce, une ville, un principe professionnel qui permettra de créer de l’emploi et ainsi engager d’autres païens permettant ainsi à chacun des membres de la famille du paganisme de pratiquer un travail pour la communauté. L'argent nous aide à être meilleurs païens et il est temps de commencer à reconnaître cela.

Antinoüs Séranill
Source : L'Actu des Sorcières - Janvier 2013
Dernière édition par Antinoos44 le Sam 9 Fév 2013 13:31, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Antinoos44
 
Message(s) : 25
Inscription : Sam 6 Nov 2010 10:40
Localisation : Nozay (44) ou La Ciotat (13)

Re: L’ARGENT ET LE PAGANISME

Message par Orphen » Sam 9 Fév 2013 11:56

Salut,

Te serait-il possible d'aérer ton texte à l'aide de retours à la ligne et d'espaces ? :oops: Rien de méchant dans mon propos, mais ça serait plus pratique à lire :oops:

Cordialement,

O.
Orphen FB
Bison-qui-broute-sur-le-flanc-de-la-montagne (meuhhhhhh)
Avatar de l’utilisateur
Orphen
 
Message(s) : 289
Inscription : Lun 1 Nov 2010 14:52
Localisation : Aux trois chemins

Re: L’ARGENT ET LE PAGANISME

Message par L'Impératrice » Sam 9 Fév 2013 12:53

Je ne pense pas que les neo-paiens ont un probleme avec l'argent, ils restent la tranche de pratiquant les plus consommateur du monde esoterique contemporain. Et pour le moment on voit plus de personnes prêtant de l'attention au fait que leur athame possède une grosse triple lune en argent sur le manche plutôt que sur leur theologie.

L’éthique sur vendre le sacré est vieille comme le monde, ce qui n'a rien avoir avec l'artisanat mais peut en effet poser des soucis sur la voyance et le magnétisme.
Avatar de l’utilisateur
L'Impératrice
Modérateur
 
Message(s) : 690
Inscription : Dim 31 Oct 2010 21:10

Re: L’ARGENT ET LE PAGANISME

Message par Julia Boschiero » Sam 9 Fév 2013 13:15

Merci pour le partage de cet article,

Malheureusement, tu te trompes, l'Impératrice ^^. De nombreux païens trouveront normal de consommer dans une boutique éso, mais pas de rémunérer leurs connaissances pour le travail accompli. Dans ce second cas il y a une négation de la valeur du travail évidente où il semble naturel à tout le monde que l'autre travaille en toute générosité pure sans qu'on ai pour autant à lui rendre la pareille (faudrait pas pousser non plus 8-)).

C'est super que le thème de l'argent soit abordé dans l'actu des sorcières. Il est évident que le sujet a besoin d'être discuté... Le soucis de la gratuité est que bien souvent ce principe sert d'excuse des personnes qui ne sont pas prêtes à offrir des services d'égale valeur à ceux qu'ils demandent (sans parler de valeur financière c'est déjà un constat ne serai-ce qu'en termes de temps, d'efforts et d'implication personnelle). Ce n'est toutefois pas un fonctionnement propre à la communauté païenne : on le retrouve dans tous les milieux spiritualistes où le capitalisme est méchant, et où l'argent devient la source de tous les maux.
On se retrouve avec des situations cocasses où il semble naturels aux gens que d'autres donnent de leur temps, de leur énergie et de leur compétences durement acquises sans rien demander en retour là où eux-mêmes ne sont pas capables de montrer la même générosité. Au fur et à mesure on voit le décor se partager entre les bonnes poires et le profiteurs, et quand quelqu'un a le culot de dire "hey, pour moi ce n'est pas gratuit de vivre ! J'ai besoin de manger, de payer un loyer, de me vêtir... et aucun grand merci reconnaissant ne pourra effacer cela" le malheureux se retrouve pointé du doigt comme un monstre cupide qui voudrait ôter le pain de la bouche de sa propre communauté...

En ce qui me concerne la limite est bien clairement définie. Je donne de mon temps pour le forum, pour répondre aux question, pour me rendre disponible dès que possible et pour discuter de tout ce que je découvre dans mes hobbys et mon cheminement spirituel, mais je n'offre pas mes compétences professionnelles sans contre-partie. Je sais que ce n'est pas forcément évident à comprendre pour les gens qui ne vivent pas ma situation et qui se disent que dans le fond ça ne me coûte rien de donner mes connaissances gracieusement. Alors qu'en fait cela coûte énormément, et pas uniquement en argent, mais aussi en temps, en énergie et en intégrité personnelle.
Pour une personne qui comme moi consacre toute sa vie à son travail, c'est très difficile de voir d'autres le minimiser comme si le temps et l'énergie fournis n'avaient aucune valeur. Au final, si l'oeuvre d'une vie ne vaut rien, c'est la personne créatrice elle-même qu'on méprise et qu'on peut, au cas échéant, réduire à néant.
Je n'ai donc jamais fais de ristourne à un païen pour la participation à mes formations. Mes tarifs sont déjà au plus bas pour me permettre d'en vivre sans faire d'excès et de continuer par là-même à découvrir et à avancer dans mon domaine. C'est là le respect minimum que je peux montrer à mes clients, et je le fais pour tous, qu'ils soient païens ou non. L'expérience m'a montrée que les personnes à qui on fait des faveurs ne profitent pas de la même manière du service rendu. Paradoxalement j'ai eu beaucoup plus de reconnaissance et mes formations ont bien plus porté leurs fruits sur les personnes qui avaient réglé le tarifs normal que de la pars des rares personnes pour qui je me suis essayée à faire une exception. En dehors de ce contexte, le comportement est exactement le même pour des personnes qui ont accès à une prise en charge de la formation, que ce soit dans le cadre associatif, de club privé ou dans le cadre officiel. Souvent les gens ne mesurent pas la richesse (en termes de sens, d'expérience et de connaissance) de ce qu'ils n'ont pas mérité par leurs efforts.

Alors s'il y a un aspect des communautés païennes que je trouve à la fois injuste et déplaisant c'est bien celui-ci : Pour être un païen dont la communauté prend soin il faut être malheureux et avoir de quoi être plaint. Les autres ne seront félicités que par des mots et trimeront dans de nombreuses situations pour voir leurs efforts compris par ceux qui en profitent.

Je pense très sincèrement qu'il est temps que ceux et celles qui veulent vouer leur existence au paganisme commencent à réfléchir à un équilibre qui permettrait de se réconcilier avec les impératifs financiers. Tout effort, qu'il donne lieu à un objet matérialisé ou qu'il s'agisse d'un service, Tout effort mérite de trouver son équilibre grâce à un retour similaire de la personne en face. Si l'argent permet cela, il n'est toutefois pas le seul médium possible : Le troc est très prisé, ou encore l'échange de service à service... Et lorsqu'on n'a rien à offrir qui soit utile à l'autre et qui témoigne efforts et respect pour le travail effectué, et bien on donne de l'argent. Mais la gratuité à tout prix est à mon sens aussi néfaste pour les travailleurs qu'elle dépouille de leur énergie que pour les profiteurs qui ont ainsi l'impression que la vie peut être un nuage rose où la fatigue et le don de soi sont réservés à d'autres. Comment avancer sur sa voie spirituelle si tout autour de nous est prêt à trouver des efforts à nos propres manquements ?

Désolée si je suis virulente sur ce thème, mais la lithothérapie est tellement appréciée et demandée que je ne connais que trop bien le problème du partage à sens unique ^^.
"Vivez comme si vous alliez mourir demain, apprenez comme si vous alliez vivre éternellement" Gandhi
Lithosophia, formation professionnelle en lithothérapie
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Julia Boschiero
Administrateur du site
 
Message(s) : 1109
Inscription : Jeu 22 Juil 2010 15:08
Localisation : Gers (32)

Re: L’ARGENT ET LE PAGANISME

Message par Antinoos44 » Sam 9 Fév 2013 13:29

Je suis tout a fait d'accord avec toi Julia :)
C'est pour cela que j'ai écrit cette article, car j'ai vu ce "visage" avec mes cours de wicca et d'autre projet
Ça ma surpris de voir un tel écart de réaction et de pensé qui mon fait réellement frémir lol
Il y a des gens censé qui comprennent l'énergie utilisé et veulent aider de leur mieux (correction, don, travaux ...) et ceux qui prenne ça a la légère qui réagit comme si c'était un acquis limite ont est obligé de leur donner sans rien en retour même pas un merci.

Les sorciers (Païens et autre) trouvent normal de dépenser de l'argent pour un objet mais pas pour un service. Cette pensée doit évolué et je pense qu'avec le temps elle évoluera (enfin je l’espère)


Orphen a écrit :Salut,

Te serait-il possible d'aérer ton texte à l'aide de retours à la ligne et d'espaces ? :oops: Rien de méchant dans mon propos, mais ça serait plus pratique à lire :oops:

Cordialement,

O.


pas de soucis :) c'est fait ^^
Avatar de l’utilisateur
Antinoos44
 
Message(s) : 25
Inscription : Sam 6 Nov 2010 10:40
Localisation : Nozay (44) ou La Ciotat (13)

Re: L’argent et le paganisme

Message par Aldénor Sombre-Azur » Sam 9 Fév 2013 14:38

Des paroles sensées, je partage vos avis également. D'ailleurs il y a moins d'un mois j'ai eu un accrochage avec d'autres païens à ce sujet.

J'ai pris réellement conscience du coût de la vie en étant auto-entrepreneur quelques temps (pas dans le milieu spirituel, mais le raisonnement est le même). Et je pense que de nombreux professionnels de l'ésotérisme sont dans un type de structure individuelle. Les gens voient souvent que ce qu'ils signent sur le chèque, or il est bon de rappeler que tout ne part pas dans la poche du praticien.

Il y a les taxes (au minimum 20% !), un local à payer, du matériel, un loyer personnel, l'électricité, le gaz, les impôts, les complémentaires santé et retraites, les différentes charges inhérentes à notre couverture sociale française and co...Eh bien on est loin du chiffre sur le chèque et qui peut faire froncer le regard du payeur ! 9, 10€ par heure, c'est pas cher. Clairement. Le SMIC horaire brut est à 9,43€. Et on bénéficie pas de nombreux avantages du salariat. Sans compter que lorsqu'on est tout seul, on fait rarement 35 h !

Aujourd'hui en France, je ne crois pas qu'on puisse vivre décemment en touchant le SMIC. Cela reste mon avis sur la question. Par décemment, j'entends avoir un minimum de confort, pouvoir un peu épargner pour ses plans de vie. Avoir un peu de largesse pour s'épanouir sans angoisser à chaque fin de mois. Finir à sec sur le compte en banque et arriver à peine à se faire plaisir, j'appelle pas ça une vie. Je ne veux pas lancer un sujet sur la question, juste que certains puissent comparer avec ce qu'ils peuvent peut être constater dans la vie de tous les jours. L'ésotérisme peut être un vrai métier, j'en suis convaincu. Peut être pas le plus prometteur financièrement, mais humainement il y a beaucoup de potentiel. Certains ont un vrai talent, pourquoi devraient-ils se priver dans profiter ? (dans la limite de la décence bien sûr).

Il est évident qu'il y a des excès, des gens qui scient la branche sur laquelle on est assis, il ne faut pas tomber dans la cupidité. Mais au delà de ça, dans tous les métiers, on rémunère une compétence, un savoir-faire, un travail qui a nécessité des recherches, de la pratique. Cela a un coût, pas forcément financier, mais humain, d'investissement de soi.

On râle dès qu'on sort un BAC+5 et qu'on touche un salaire bien en dessa de ce qu'on croyait obtenir. De la même manière, est-ce juste de "donner" son savoir pour une bouchée de pain alors qu'on a trimé pour et travaillé quotidiennement pour pouvoir l'obtenir ? Pourquoi certains devraient bénéficier de tout ça en pré-mâché, sous couvert du soi-disant ce qui serait universel libre et gratuit pour tous ?

Un savoir a de la valeur. Une prise de conscience sur soi, c'est inestimable. Vous bénéficiez des compétences ou du savoir d'un praticien, vous vous dîtes que c'est cher. Sur le moment peut être que c'est votre principal soucis. Mais...combien allez-vous économiser en frais de médicaments dont le praticien vous a peut être soulagé ? Combien pouvez-vous gagner sur tous les plans en pouvant changer profondément votre vie en bénéficiant des services d'un voyant ? Rien ne vous empêche de revendre ce savoir faire par la suite. Ce ne sont que des exemples parmi d'autres.

Alors, je vous invite à poser le poids financier d'un côté, ce que vous paierez sur l'instant, et ce que vous pouvez gagner, sur tous les plans. Avez-vous autant la sensation de payer une somme incroyable ?

Tout travail se paye, je partage ce point de vue. Tout comme se donner corps et âmes sans rien obtenir en retour, j'appelle ça être suicidaire ou auto-destructeur.
Image
Avatar de l’utilisateur
Aldénor Sombre-Azur
 
Message(s) : 106
Inscription : Mer 1 Août 2012 10:15
Localisation : Lyon, France

Re: L’argent et le paganisme

Message par Arnaud THULY » Sam 9 Fév 2013 14:48

On est dans un monde consumériste et matérialiste.
Un objet est quelque chose de tangible, de mesurable, de fixe, que tu as aujourd'hui et que tu auras encore dans 10 ans.
La connaissance ou tout service non matériel ne se mesure pas, car leur perception dépend en grande partie de celui qui les reçoit.

Il y a aussi le fait que vous oubliez qui est le suivant:
beaucoup de gens ont tendance à vouloir comparer leur parcours avec celui des autres.
Tu as lu 2 livres de magie et fait 1 rituel? Alors toi aussi tu es un grand mage, et tu ne vois pas pourquoi tu irais payer pour les services d'un autre.
Tu as lu 2 livres de litho et tu as 3 cailloux? Toi aussi tu es un lithothérapeute et tu ne fais pas payer tes services pour tes amis qui viennent te demander.
Tu as acheté un tarot et tu tires les cartes? Toi aussi tu es un voyant et tu ne fais pas payer tes services pour tes amis

etc etc etc...

Les gens ont l'impression que sous prétexte que nous sommes dans quelque chose qui n'est pas encadré, qui n'est pas tangible, alors cela n'a pas de véritable existence. Personne n'irait prétendre qu'en ayant lu un livre de médecine et en ayant acheté le jeu "docteur maboul" il est un peu médecin lui aussi et donc que son médecin traitant ne doit pas être payé.

Mais en éso oui, car le domaine de la spiritualité est dévalué par ceux là même qui prétendent lui attribuer de l'importance (toute relative en vérité).

Ce qui est amusant, c'est que généralement ces gens viennent parler de gratuité, mais oublient rapidement que si une forme de gratuité est possible, c'est aussi et avant tout parceque d'autres ont fait payer leur travail précédemment, et que c'est uniquement parcequ'ils ont pu se faire payer et donc en vivre qu'ils ont pu amener la discipline à avancer, sans quoi elle serait restée à l'état de bourgeon.
Ce n'est pas en consacrant une heure sur les forums le soir ou en pratiquant 2 heures tous les 15 jours que les disciplines avancent, mais en ayant des gens qui y consacrent réellement leur vie.

Et malheureusement, vivant dans un monde consumériste, pour pouvoir consacrer sa vie à sa discipline, il faut aussi avoir un moyen de subsister. Ce peut être soit en étant rentier (coup de bol), soit en se faisant rémunérer pour ses services.
Et cela n'a dans le fond rien de honteux ni d'anormal.
Avatar de l’utilisateur
Arnaud THULY
Administrateur du site
 
Message(s) : 1222
Inscription : Jeu 22 Juil 2010 10:09
Localisation : Rayol Canadel (var)

Re: L’argent et le paganisme

Message par MarieTarots » Sam 9 Fév 2013 16:34

Je viens ajouter une petite anecdote personnelle qui m'a fait réfléchir à tout cela dans mon métier (rien à voir avec l'éso ni le médical et je gagne bien ma vie, merci)

Il se trouve que j'ai exercé mon métier durant deux ans au service de personnes handicapées.
En parlant avec une collègue de nos parcours professionnels, elle s'est montrée extrêmement choquée que j'ai été payée durant ces deux années. Alors quoi? Est-ce que si j'avais fait ce métier dans, disons l'industrie du tabac, j'aurais pu être payée, et au service des autres, ce ne serait pas bien d'être payée?

Qu'est-ce qui est choquant? Pourquoi serait-il normal par exemple que l'infirmière gagne moins que le commercial, à niveau d'étude égal? Parce que ce qui rend vraiment service doit être gratuit, ou presque? Le pb de la reconnaissance sociale et de l'argent va + loin que le paganisme :roll: vaste sujet!
Avatar de l’utilisateur
MarieTarots
 
Message(s) : 355
Inscription : Mar 6 Nov 2012 19:49
Localisation : région parisienne

Re: L’argent et le paganisme

Message par Amalice » Mer 13 Fév 2013 20:39

L'argent est une énergie dont il faut prendre conscience et qu'il faut accepter comme tel puisque tel est le mode de fonctionnement de notre société actuelle. Pour recevoir l'abondance, il faut faire circuler l'énergie et donc l'argent aussi. Tout travail mérite salaire, tout don de soi mérite une contrepartie équivalente, quelque soit la forme qu'elle prend. Troc, ou service ou argent. Je trouve bien hypocrite tout ces gens (païens ou non) qui montrent l'argent du doigt. Mais c'est aussi dû à l'avènement de la "carte bancaire" qui a dématérialisé l'argent. L'argent que l'on ne voit pas, que l'on ne touche pas, que l'on cache...

Quelqu'un m'a raconté que, en Inde, les indiens bénissaient l'argent: au moment de le donner et au moment de le recevoir. Beaucoup de commerçants font cela. Bénir l'argent, c'est prendre conscience de l'échange énergétique qui est en cours. J'aime beaucoup l'idée. Je pense que je vais commencer à faire cela moi aussi.
Avatar de l’utilisateur
Amalice
 
Message(s) : 69
Inscription : Ven 28 Sep 2012 18:54
Localisation : Bretagne/Brocéliande

Re: L’argent et le paganisme

Message par Julia Boschiero » Mer 13 Fév 2013 20:50

Bonne idée, je vais consacrer ma CB :D (pourquoi pas à Hermes ou à Tychée). Sérieusement, je suis certaine que ça donnera plus de responsabilité à mes achats en plus ^^.

Je ne savais pas pour cette tradition en Inde. C'est intéressant d'inclure l'échange financier à la spiritualité :).
"Vivez comme si vous alliez mourir demain, apprenez comme si vous alliez vivre éternellement" Gandhi
Lithosophia, formation professionnelle en lithothérapie
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Julia Boschiero
Administrateur du site
 
Message(s) : 1109
Inscription : Jeu 22 Juil 2010 15:08
Localisation : Gers (32)

Suivant

Retour vers Débats et Théories personnelles

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 21 invité(s)