LE FORUM A FERMÉ SES PORTES EN DECEMBRE 2013. IL RESTE ACCESSIBLE EN LECTURE LIBRE MAIS IL N'EST DESORMAIS PLUS POSSIBLE D'Y POSTER OU DE S'Y INSCRIRE.


Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Un sujet vous préoccupe et vous souhaitez en débattre? Vous possédez une théorie personnelle sur un sujet? venez donner votre avis ici.

Modérateur: Modérateurs

Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par Osiris » Dim 6 Jan 2013 01:37

Bonsoir, Bonjour à tous ^^

Je viens ici, dans l'intention d'un très cher ami qui me l'a demandé en recherche de conseils et d'avis sur ce sujet qui le concerne .

Voici là situation :

Mon ami est homosexuelle, il l'a toujours été, du moins il l'a toujours su et ressentis comme ça .
Au fil du temps, il s'est conforté dans ses choix , eu des relations amoureuse et sexuelle avec des hommes .
Il eut un temps ou il se sentait à l'aise avec cette idée, avec ce qu'il était et l'assumais si nous pouvons le dire ainsi : pleinement dans tous ses moyens .. Il sortait en soirée spécialement prévue pour les homosexuelles, eu des amis fréquentant ce milieu etc ..

Durant tout ce temps, il se consacra également à l'étude de l'ésotérisme et de la magie en général , ayant particulièrement un attrait pour la conception du Dieu et de la Déesse ; voir; de la Wicca .
Durant des années il dit avoir pensée que ce fait d'être homosexuelle était naturelle, qu'il se sentait bien avec ce concept .

Seulement voilà, plus il avança dans ses recherches, dans ses méditations, dans son savoir , dans ses réflexions vis à vis de la nature , des cycles et de l'être humain, plus ce concept d'être homosexuelle et de l'accepter commença à le déranger, à le titiller ..
A tel point qu'il se remis en questions sur sa sexualité, pense également à se tourner de nouveau vers les filles .
Il dit que selon son vécut, selon les questions qu'il se pose sur la vie de tous les jours , le cycle de la nature et l'harmonie qu'il devrait y avoir .. " l'homosexualité " n'est pas " naturelle " , ou qu'elle l''est" tout en étant un "accident " .. Je ne sais pas si j'arrive à faire comprendre ce qu'il pense de lui même ?

Pour lui, pour être en harmonie avec ce qui est autour de lui, il ne faut pas nier ce que l'on est mais éviter de s'y épanouir en tant que tel , parce que c'est une "offense" au cycle naturelle des choses, et au cycle de la vie ..
Mon ami finis donc par faire le choix d'être chaste vis à vis des hommes et de vivre une vie de recherches profonde sur lui même et sur l'univers , la magie, l'ésotérisme ...
Malgré tout, une peine et une peur le " conditionne " à savoir qu'il est maintenant seul depuis 3 années ( volontairement ) et qu'il souffre de ne pas avoir d'affection par une autre personne , qui l'aime .. Il se sent seul, et il l'est réellement en vérité..
Chaque fois qu'il fait une rencontre, et qu'il s'y intéresse avec une attirance réciproque , mon ami finis par se rappeler de ses croyances et " idéaux " et lâche prise pour toute forme de relation homosexuelle ...
Pourtant ce garçon est remplie d'amour, et il en donne tous les jours à son entourage , du mieux qu'il le peut ..
Je trouve moi même cela triste ..

Mais sincèrement, n'étant pas dans sa situation ; Je ne sais pas ce que je peux lui dire à ce sujet, ni comment le conseiller ..
Voilà pourquoi, par son biais , nous avons choisis de nous tourner vers vous , afin d'avoir des avis et peut-être des réponses à cette façon que mon ami à de penser à son sujet et au sujet de l'homosexualité vis à vis de ses croyances ..

Merci d'avance,


Osiris :roll:
Avatar de l’utilisateur
Osiris
 
Message(s) : 36
Inscription : Dim 28 Oct 2012 20:27

Re: Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par Orphen » Dim 6 Jan 2013 02:32

Salut Osiris,

Intéressante question que voilà...

Osiris a écrit :" l'homosexualité " n'est pas " naturelle " , ou qu'elle l''est" tout en étant un "accident " .. Je ne sais pas si j'arrive à faire comprendre ce qu'il pense de lui même ?


Si l'homosexualité n'était pas naturelle, alors pourquoi environ un demi-millier d'espèces animales la pratiqueraient ? Il aurait été plus aisé d'échanger avec ton ami, source de ces questionnements, mais je fais avec, donc je vais marcher par suppositions...

A mon sens, ton ami n'a réfléchi à la sexualité que dans son sens le plus commun et le plus accepté de tous : le sens reproductif. Hélas (enfin tant mieux !), la sexualité en général (qu'elle soit de nature hétérosexuelle, bisexuelle, homosexuelle, transexuelle, et je passe sur les autres paraphilies pour éviter des problèmes pour Arnaud) est également faite pour le plaisir ! Après tout, aurait-on une réaction physique (quelque l'on soit) s'il n'y avait pas cette montée de dopamine au cerveau lors de l'acte (consenti) ?

Par contre, en effet, l'homosexualité en elle-même ne permet pas la reproduction (non, tu n'auras pas mon avis sur la PMA :D ça n'est pas le sujet). Cela peut en effet poser problème lors de rites très symboliques nécessitant les deux polarités, féminine et masculine. Certains (dont moi) pensent que dans ces cas précis, l'orientation homosexuelle montre ses limites, d'autres réfléchissent en terme de yin et de yang et affirment que les rites sont valables car les hommes possèdent une part de féminité refoulée (et vice versa pour les femmes). Personnellement, et cela n'engage évidemment que moi, l'orientation sexuelle réside dans la tête (sous-entendu par rapport à la psychologie, à l'inconscient, et également à la culture et à l'environnement). Celle qui est attirée par les femmes se masturbera en construisant ses fantasmes sur des femmes, et idem pour les hommes. Un fantasme, une idée, quand bien même ils transcendent les genres, ne remplacera jamais un vagin ou un pénis. D'où ma position sur le fait que l'homosexualité montre ses limites dans les grands rites impliquant un Dieu et une Déesse.

Bien entendu, cela ne déconsidère en rien l'homosexualité masculine ou féminine dans son essence même, et bien que j'adopte des positions conservatrices à ce sujet, je garde le respect pour ces orientations (étant moi-même concerné en partie).

Maintenant j'ai plus le sentiment que lorsque l'on célèbre un Dieu ou une Déesse, il est mieux de le célébrer dans la joie, l'ouverture et la chaleur que plutôt dans la frustration la plus totale... Peu importe que ton ami ne puisse célébrer de grand rite au final, le plus important est de garder cette joie de vivre sans se cacher, cette joie d'être soi-même. Peut-être que lui triche, mais ceux qu'il invoque savent voir à travers ;)

Orphen
Orphen FB
Bison-qui-broute-sur-le-flanc-de-la-montagne (meuhhhhhh)
Avatar de l’utilisateur
Orphen
 
Message(s) : 289
Inscription : Lun 1 Nov 2010 14:52
Localisation : Aux trois chemins

Re: Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par mickey » Dim 6 Jan 2013 07:52

Pour ce qui est des animaux +++
Nous retrouvons un comportement homosexuel dans la quasi totalité des espèces mammifères sur terre. Et il n y a pas plus "naturel" que l animal" non? ( bien que l homme soit a la base tout aussi naturel car créé par la mère terre !!!)
D autre part, on ne "devient" pas homo , bi , tout comme on ne se lève pas un matin en se disant "tient, je vais être hétéro " ou je ne sais quoi. ( Car si vraiment c etait possible , cela éviterai beaucoup de problèmes a certain d entre nous ( suicide, rejet familial , brimades et autres persécutions , prison, et meme mise a mort dans certains pays.) C est ainsi, c est encré en nous , refoulé ou non en raison d une société qui rejette ce type d affection pour une personne de même sexe. Voilà pour ce qui est de la nature.
En ce qui concerne la Wicca, beaucoup d homo se dirigent vers le paganisme car c est l une des rares religions qui accepte l idée qu un être humain puisse aimer une personne de même sexe. Pour deux raisons: la première , celle ci se retrouve dans la nature, et est par conséquent "naturelle" , mais également parce que les déités que nous "vénérons" ont des tendances a la fois hétérosexuelles mais aussi homosexuelles, sans les refouler ... Il faut savoir qu aux États Unis ainsi qu ai Canada , il existe de nombreuses communautés gays païens . ( notemment "fairies" il me semble. C est bien dommage qu en France cela ne soit pas encore répandu ( le paganisme tout court est un sujet tabou , de moquerie , assimilé aux sectes, ou aux personnes farfelu a qui il manque une case dans la tête !!! Enfin bref , c est encore un autre sujet)
Il me semble que ressemblent sur Facebook, un groupe francophone permettant de discuter sur le sujet a été créé si cela l intéresse...
Quoi qu il en soit , il doit se mettre en tête qu homo ou hétéro = aimer. Ce n est pas un crime, une maladie ou je ne sais quoi d autre mais simplement de l amour !!
Avatar de l’utilisateur
mickey
 
Message(s) : 311
Inscription : Mer 7 Sep 2011 19:07

Re: Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par Blodeuedd » Dim 6 Jan 2013 10:13

Pour ma part je ne parlerai pas de ce qu'il se passe dans le reste de la nature, des animaux, etc., dans ce sens là. J'ai presque envie de dire que du moment où on a besoin de se comparer à un autre être humain, à un autre être vivant, et ainsi de suite, quand bien même ça pourrait être rassurant par moments, on entre déjà dans une démarche pas vraiment naturelle. Oui, je suis consciente du fait que ça fait sûrement partie de ce que l'on comprend quand on parle de la "nature" humaine, mais à mon sens pas vraiment dans la célébration de la nature (en gros, est-ce que le but du jeu ce n'est pas de transcender, de s'inscrire dans plus grand, en harmonie avec soi-même comme avec ce plus grand). Idem, comme le dit Orphen, il y a sûrement le fait de penser les choses dans le sens reproductif. On est d'accord que du coup ça peut se voir comme un problème. C'est aussi une question de point de vue. Je suis une femme, il se trouve qu'actuellement je partage ma vie avec un homme, pourtant je ne désire pas me reproduire du tout. On m'a sorti les arguments du genre mais tu verras, tout ça. À la limite oui, pourquoi pas. Pour autant, là maintenant, ça ne m'empêche pas de me sentir complètement naturelle, à petite comme à grande échelle. Ça me donnera certaines limitations pour certaines choses, et qui n'en n'a pas. Tout comme je suis limitée pour ce qui est de l'expérience complète de la masculinité, pour celle de l'expérience complète des autres êtres humains, des autres êtres vivants, et le reste. Tout comme je suis limitée dans la vie et la pratique parce que je n'aime pas certaines choses. J'en fait d'autres plus en accord avec moi. Je crois au Dieu et à la Déesse, parce que je crois dans le Tout. Les polarités et les facettes ne sont jamais que cela à mon sens, comme je le suis, et pourtant dans l'apparente limitation ça ne les empêche pas d'être ce Tout, d'être complètement naturels. Dans ce qu'ils sont eux, totalement eux, rien qu'eux (et bien sûr capables de changer, d'évoluer, en une succession de moments présents, d'ici et maintenant, pleinement habités). En espérant avoir pu aider un minimum, et que ton ami puisse retrouver la sérénité :).
Blodeuedd
 

Re: Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par Julia Boschiero » Mar 8 Jan 2013 09:52

L'homosexualité fait partie de la Wicca quasiment depuis ses débuts. Cela a commencé par la Wicca Dianique (qui ne vénère que la Déesse) qui a été un point de ralliement fort pour l'homosexualité féminine (et qui débouche aujourd'hui sur beaucoup de démarches de féminin sacré), et cela a continué par l'adoption de cette religion par de nombreux homosexuels hommes.

En ce qui me concerne je ne vois pas en quoi notre type de sexualité nous connecterai plus ou moins à la nature ou nous permettrait plus ou moins d'honorer les divinités comme il se doit. Outre l'aspect reproductif, il y a un point culminant dans l'année qui demande l'intervention des polarités féminines et masculines : Le grand sabbat de Beltane où le Dieu et la Déesse s'unissent pour féconder à nouveau la nature et lui permettre de renaître. La manifestation sexuelle de ce rite en est une expression, mais comme tout rituel elle n'a pas la moindre valeur si cette manifestation physique ne donne pas naissance à une réalisation intérieure. C'est au final tout ce qui est recherché dans le fond : la fécondation de notre propre créativité, de notre propre être pour apporter un renouveau de notre vécu personnel et de notre vision du monde.

En tant que praticienne solitaire, et vu qu'Arnaud n'est pas wiccan, je ne célèbre pas Beltane par l'acte sexuel, et si nous venons à nous amuser ce jour là, ce n'est en aucun cas dans le but de me féconder (on a bien assez d'enfants avec les sites internet, les livres et le chat :roll: :lol: ). Alors dans les faits, ce n'est pas mon hétérosexualité qui me rapproche du Dieu (puisque la Déesse est pour moi plus aisée à appréhender), mais bien mon cheminement intérieur.

Pour ce qui est des parts féminines et masculines de chacun, je les considère comme bien plus que de petites parcelles dont la part du sexe opposé serait refoulée. Bien au contraire... Je n'aime pas beaucoup cette tendance qu'ont la Wicca Dianique ou le féminin sacré à féminiser tour les archétypes possibles et imaginables. Pour moi, lorsqu'une femme se bat pour défendre ses idéaux, ses proches, ou même sa carrière, elle est en lien avec le Dieu. Lorsqu'un homme apprends à ressentir son corps, à écouter son instincts et à laisser libre court à son intuition, il est dans une réalisation de la Déesse. Ce sont des appartenances symboliques, et non physiques.
Donc à mes yeux, on peut aussi bien célébrer le printemps par une relation entre homme à partir du moment où le plaisir ressenti donne naissance à un renouveau de soi, tout comme on peut le célébrer sans aucune intervention de la sexualité. Même chose pour l'ensemble des autres rites. Ce n'est pas parce que le sexe opposé ne partage pas notre vie et notre lit que ses forces sont absentes. Elles sont juste plus difficiles à percevoir et à assumer comme telles.
"Vivez comme si vous alliez mourir demain, apprenez comme si vous alliez vivre éternellement" Gandhi
Lithosophia, formation professionnelle en lithothérapie
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Julia Boschiero
Administrateur du site
 
Message(s) : 1109
Inscription : Jeu 22 Juil 2010 15:08
Localisation : Gers (32)

Re: Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par Carpe Diem » Sam 12 Jan 2013 17:22

Bon je vais passer pour la casse-pied de service :lol: , mais c'est justement pour les raisons exposées plus haut que je ne crois pas à la polarité masculin/féminin ou Dieu/Déesse.
Je trouve ça réducteur de catégoriser les choses et actions selon des schémas sexistes et d'apposer l'étiquette "masculin" ou "féminin" dessus comme si c'était quelque chose d'universel.
Je veux dire qu'évidemment selon les cultures des choses vont être "féminines" ou "masculines", mais ça reste culturel donc quelque chose qui peut être remis en question, alors que si on en fait quelque chose de religieux ça devient comme "obligatoire" si puis-je dire, puisque c'est divin donc c'est indiscutable. Après c'est peut-être moi qui comprends pas bien la Wicca & les spiritualités qui fonctionne binairement, (et dans ce cas-là expliquez-moi ^^) mais il me semble que ça naturalise des idées sexistes. (Je ne suis pas sortie d'une religion aux relents misogynes alias le christianisme pour tomber dans une autre forme de sacralisation des rôles genrés et sexués, même si globalement je trouve la Wicca bien mieux de ce point de vue-là).
Enfin pour parler de mon expérience personnelle, je suis bisexuelle et j'ai pas l'impression de me sentir plus féminine quand je trouve un gars beau, ou plus masculine quand je trouve une fille belle, mais bon... :mrgreen:

Pour en venir au cas de ton ami, je vais rejoindre ce qui a été dis plus haut, la spiritualité & la magie c'est pour nous faire grandir, nous rendre heureux, donc ça serait dommage de s'empêcher d'aimer un autre homme pour ça :)
Un 'tit blog de photo qui a hâte de vous voir ^^
http://carmilla_dilaurentis.exsay.fr/#/article52267/
Avatar de l’utilisateur
Carpe Diem
 
Message(s) : 13
Inscription : Lun 31 Oct 2011 10:46

Re: Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par Julia Boschiero » Sam 12 Jan 2013 17:47

Les parts masculines et féminines sont en effet présentes en wicca dans un sens symbolique et éminemment culturel. Ceci dit, ces classifications ne sont pas sans sens. Elles permettent de s'y retrouver dans les liens analogiques qui s'établissent dans la pratique magique, et d'y impliquer une part de spiritualité.
Être en lien avec le Dieu ne signifie pas "être viril" ni "masculine" pour une femme. Être en lien avec le Dieu c'est être en contact avec une énergie qui a ses propres caractéristiques. Point. Il en va de même pour les symboliques de la Déesse. Les associations n'ont rien de discriminant, c'est le regard qu'on porte sur elles qui l'est. La wicca ne vise à aucun moment à mettre les femmes à la cuisine et les hommes sur le champ de guerre. Certaines de nos déesses sont guerrières et pourtant femmes. Et au delà de l'exemple de notre divin, nos préceptes ne demandent pas à une femme d'être homme pour aimer d'autres femmes, comme ils ne l'empêchent pas d'être garçon manqué dans un couple hétérosexuel.

Pour moi, Carpe Diem, tu fais un fâcheux amalgame entre le fait qu'il y ai un Dieu et une Déesse et une présupposée guerre des genres. Si nombre d'anciens catholiques ont du mal à se défaire de l'idée que tout ce qui est féminin a moins de valeur, ou du principe qu'il faudrait être homme pour comprendre et vivre le Dieu, ce sont des difficultés qui leur appartiennent à eux (ainsi qu'à notre temps et à une partie de notre monde), mais qui ne sont en rien constitutives de la wicca ^^. Le Dieu et la Déesse sont des principes qui se marient en toute chose, y compris en tout homme et en toute femme. Ils sont donc pleinement présents en tout couple, même si les partenaires sont de même sexe.
"Vivez comme si vous alliez mourir demain, apprenez comme si vous alliez vivre éternellement" Gandhi
Lithosophia, formation professionnelle en lithothérapie
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Julia Boschiero
Administrateur du site
 
Message(s) : 1109
Inscription : Jeu 22 Juil 2010 15:08
Localisation : Gers (32)

Re: Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par Carpe Diem » Sam 12 Jan 2013 18:16

Ok merci pour ta réponse Julia, je crois que je comprends mieux ce que tu veux dire :)
Mais dans ce cas-là pourquoi certaines énergies viennent-elles du Dieu et d'autres de la Déesse? Et pour toi lesquelles viennent de qui?
Un 'tit blog de photo qui a hâte de vous voir ^^
http://carmilla_dilaurentis.exsay.fr/#/article52267/
Avatar de l’utilisateur
Carpe Diem
 
Message(s) : 13
Inscription : Lun 31 Oct 2011 10:46

Re: Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par Julia Boschiero » Sam 12 Jan 2013 20:06

Le Dieu et la Déesse sont des opposés complémentaires, un peu comme le yin et le yang. L'un ne saurait exister sans l'autre, et rien n'appartient uniquement à une de ces deux polarités. Les classifications témoignent plus de tendance majoritaire que d'appartenances nettes.

On va par exemple considérer que l'univers de la Déesse est plus sensible et intériorisé. La lune est une de ses symbolique, les eaux et leurs mystères également. La terre, qui permet la gestation et la création progressive de la vie tient également plus de la Déesse. Elle est acceptation et lâcher-prise.

Le Dieu quant à lui se rapproche plus du principe actif et dynamique. Il est le guerrier, le conquérant. On lui associe le soleil et des éléments comme le feu et l'air (pour son regard structuré et vif sur le monde). La vie extérieure, notre existence au monde lui sont plus proches et les affrontements de force inhérents à la cohabitations d'essences différentes sont régulés par son influence.

Ces appartenances ne sont toutefois pas exclusifs, même dans les représentations divines : Freya, Athéna ou encore Kali sont des exemples de Déesses guerrières. Le temple d'Apolon à Delphe était connu pour ses oracles alors même que la divination est considérée comme appartenant à la sensibilité de la Déesse. Geb était en Égypte une divinité masculine de la terre, dont la force et le soutien a permis la naissance et l'évolution du l'humanité.

Si les polarités nous permettent d'identifier les influences diverses et de considérer leur travail commun, elles ne sont pas pour autant des carcans.
"Vivez comme si vous alliez mourir demain, apprenez comme si vous alliez vivre éternellement" Gandhi
Lithosophia, formation professionnelle en lithothérapie
Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
Julia Boschiero
Administrateur du site
 
Message(s) : 1109
Inscription : Jeu 22 Juil 2010 15:08
Localisation : Gers (32)

Re: Sorcellerie, Homosexualité, Croyances .

Message par Afélian » Sam 19 Jan 2013 14:31

2 choses très simples à dire à ton ami:
l'homosexualité fait partie de la vie depuis ses débuts, donc il n'y a rien de plus naturel

ensuite dis à ton ami de ne pas refouler son homosexualité car on ne change pas une sexualité, ça n'existe pas! on ne peut que la refouler mais alors le résultat ce n'est que: angoisses, déprime et à long terme une frustration qui peut devenir très grave.
Afélian
 
Message(s) : 103
Inscription : Dim 13 Nov 2011 12:23

Suivant

Retour vers Débats et Théories personnelles

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 7 invité(s)