LE FORUM A FERMÉ SES PORTES EN DECEMBRE 2013. IL RESTE ACCESSIBLE EN LECTURE LIBRE MAIS IL N'EST DESORMAIS PLUS POSSIBLE D'Y POSTER OU DE S'Y INSCRIRE.


[Atelier]Réflexion sur une citation d'inspiration

Venez partager ici vos techniques et les exercices que vous appreciez

Modérateurs : Marv, Kroum, Modérateurs

Re: [Atelier]Réflexion sur une citation d'inspiration

Message par Blodeuedd » Mar 26 Juin 2012 13:08

Quelques petites réflexions personnelles, plus ou moins en retard.

Oui d-où la notion de "courage" pour accepter aussi les émotions et les situations complexes ou douloureuses.


Oui Tara, je dirais pour pouvoir mettre du coeur à l'ouvrage.

L-identité n-est pas donnée une fois pour toutes, elle se construit et se transforme tout au long de l-existence.


Déjà, de prime abord cela me fait réfléchir à des choses comme l'inné et l'acquis, l'activité et la passivité, face à soi même. De là l'importance du mouvement sur le chemin de soi, de ne pas stagner ou rester léthargique, même si certaines choses restent constantes, immuables. Ça me fait repenser à d'autres pensées que j'ai eu, sur l'identité, l'intégrité, qu'on pourrait vouloir solides, durables, intouchées, monolithes. Mais que si l'on ne sait pas lâcher certaines choses, perdre et laisser mourir, être souple, se nourrir et se renouveler, il n'y a pas de cycle, pas de vie/mort, rien qu'une chose "inerte et vide", asphyxie, nécrose (quelques mots, qui ne rendent pas tout à fait compte de l'idée, mais qui peuvent aiguiller). Et bizarrement cela m'évoque une image de mer de sable balayée par les vents, protéiforme, ou bien les grains dans le sablier, quand tout semble rester inchangé et se rejoint, mais construit un temps.

Il est impossible d-être soi même dans l-ignorance de soi.


Alors là, ce à quoi ça m'a fait penser est plus proche de vieilles réflexions liées à des expériences personnelles. Je ne sais si c'est juste le début proche entre ignorance et igné, mais ça m'a évoqué le feu. Le sien propre, notre relation à lui, et notre relation à celui des autres. J'aurais tendance à penser que pour être soi cela passe par le fait d'appréhender son feu, apprendre à le connaître, à le laisser nous donner sa chaleur et sa lumière, etc. Mais que parfois, l'ignorer, voire le laisser s'éteindre, perdue dans celui des autres, m'a réellement fait me sentir étrangère à moi-même, dépossédée.
Blodeuedd
 

Précédent

Retour vers Méditation/ Visualisation/ Astral

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], Google [Bot] et 18 invité(s)


cron