LE FORUM A FERMÉ SES PORTES EN DECEMBRE 2013. IL RESTE ACCESSIBLE EN LECTURE LIBRE MAIS IL N'EST DESORMAIS PLUS POSSIBLE D'Y POSTER OU DE S'Y INSCRIRE.


Recherche sur le Quimbois

Alchimie, Spagyrie, Haute Magie, Kabbale.... venez en discuter ici

Modérateur: Modérateurs

Recherche sur le Quimbois

Message par snile » Ven 25 Oct 2013 12:21

Bonjour,

Je recherche des renseignement sur le quimbois.
J'ai déjà regardé des sites internet qui parlent des quimboiseurs comme de magiciens maléfiques.
Je suis d'origine martiniquaise et je me demandais quel rapport cela à avec moi.
Je m'explique :
Quelqu'un m'a annoncé que je devais choisir enter la lumière et l'ombre. J'ai toujours su que j'avais deux côtés. Une sorte de dichotomie net entre le sombre et le lumineux. Elle m'a parlé du quimbois que je ne connaissais pas.
Sachant que je soigne les gens, il faut que je sache de quoi on parle. Je n'ai jamais été impliqué dans la magie donc je m'adresse à vous.

Merci d'avance.
Avatar de l’utilisateur
snile
 
Message(s) : 45
Inscription : Mar 22 Fév 2011 10:33

Re: Recherche sur le Quimbois

Message par Cochette » Ven 25 Oct 2013 16:33

Je trouve qu'opposer la lumière et l'ombre est quelque chose de très manichéen, à mon sens tout dans notre univers contient une partie de bien et de mal. Ainsi tout homme ou femme est inclus dans cette logique et donc possède les deux pôles qui, dans les philosophies asiatiques, sont symbolisés par le yin et le yang. Pour moi c'est une plutôt une bonne chose que tu sentes ces deux aspects là et que tu sois entre eux deux, ça signifie que tu détiens un équilibre que peu de personnes ont mais c'est la ma perception des choses et je peux me tromper ^^
Avatar de l’utilisateur
Cochette
 
Message(s) : 108
Inscription : Mer 7 Août 2013 20:14
Localisation : Alpes

Re: Recherche sur le Quimbois

Message par Kamaléo » Sam 26 Oct 2013 11:46

snile a écrit : Je recherche des renseignement sur le quimbois.
J'ai déjà regardé des sites internet qui parlent des quimboiseurs comme de magiciens maléfiques.
Je suis d'origine martiniquaise et je me demandais quel rapport cela à avec moi.

Bonjour Snile,
les sites que tu as consulté sont ceux là mêmes qui participent à la confusion sur ces sujets.

Le "quimbois (Kenbwa)" est le nom donné aux pratiques ésotériques et magiques traditionnelles de ta culture, celles des Antilles.
De nos jours, il est utilisé souvent pour qualifier ceux qui entretiennent des liens avec des pratiques magiques, quellquelles soient. Mais cette habitude révèle surtout une confusion des connaissances, voire une totale ignorance ou un préjugé sur ces traditions.

Le "kenbwa, tjenbwa/tchenbwa" ou "quimbois" est l'ensemble des pratiques traditionnelles et populaires en matière d'ésotérisme dans la culture antillaise.
Pourtant à l'origine, les "quimboiseurs" étaient en particulier les chamanes guérisseurs, ceux qui connaissaient la science des plantes et des poisons. Généralement dotés de possibilités de prédiction, ils sont associés ou confondus avec les "gadé-zafè", qui sous ce nom, se contentent de pratiquer uniquement la divination.
Les pratiques magiques qui leur sont associés sont en lien avec des héritages de la culture ancienne venue d'Afrique et donc traditionnelles. Par conséquent ils sont à distinguer des "sosié/malfétè" dont la pratique n'est pas forcément issues des traditions, donc du "kenbwa", ou alors souvent associée à une multitude de pratiques diverses.


Je m'explique :
Quelqu'un m'a annoncé que je devais choisir enter la lumière et l'ombre. J'ai toujours su que j'avais deux côtés. Une sorte de dichotomie net entre le sombre et le lumineux. Elle m'a parlé du quimbois que je ne connaissais pas.
Sachant que je soigne les gens, il faut que je sache de quoi on parle. Je n'ai jamais été impliqué dans la magie donc je m'adresse à vous.

Certes, tu peux prendre cette révélation au pied de la lettre et méditer sur la/les notions "d'ombre et de lumière" et ce qu'elles représentent pour toi en terme d'éthique et de morale. Ne sont-elles que le symbole du bien et du mal ? ... de l'ange et du démon ... de la religion et de la magie ? ... ou peuvent-elles symboliser les deux aspects d'une même notion ?, si différence il y a, est-elle si raide ?...etc

L'ombre et la lumière peuvent aussi être les coulisses et la scène, deux aspects d'un même lieu donc !, l'observation et l'action ... et le verbe choisir celui de passer de l'un vers l'autre, si le coeur t'en dit bien entendu ..., moment de lever le rideau pour assister au spectacle ?... t'en dis quoi ;)
Ce n_est pas à la taille de l_arbre que l_on mesure la force de l_Esprit qui y réside !
http://www.youtube.com/user/KamaleoTV
Avatar de l’utilisateur
Kamaléo
Modérateur
 
Message(s) : 241
Inscription : Mar 2 Nov 2010 13:28
Localisation : Paris

Re: Recherche sur le Quimbois

Message par nanaaba » Sam 26 Oct 2013 12:53

Si tu soigne les gens, pas de souci.
À ce stade ces l'aspet vénal qui pose probleme, reflechi bien à tes acte et engagement dans ton art
Et si on te parle de l'alternative du bien et du mal ces que tu doit être talentueu. Mais sans pratique magique apronfondi ça reste innocent malgre tout et surtout morale.
Avatar de l’utilisateur
nanaaba
 
Message(s) : 62
Inscription : Ven 4 Oct 2013 15:21

Re: Recherche sur le Quimbois

Message par snile » Lun 28 Oct 2013 12:45

Tout d'abord, merci pour vos réponses !
Ensuite, il faut vous expliquer certaines choses ce que j'aurais déjà dû faire :
La lumière est un théme récurrent dans mon parcours vers la vérité.
Je rassemble les gens, les disciplines, les points de vue différents afin de sortir de l'obscurantisme spirituel : Je fais la lumiére sur ces disciplines.
La lumière en physique quantique est prépondérante (voir photons, phonons, etc...)
Je suis aussi persuadé que le magnétisme agit en projetant de la lumière et/ou la manipulant.
En ésotérisme, la lumière est un terme fréquemment utilisé et j'ai tendance dans la relativité (en opposition à l'absolu) à prendre ce concept comme la source de tout ce qui passe de l'invisible au monde visible, de l'immatériel au matériel, etc...
En bref, partout où je cherche, j'entend le mot lumière !

Je vois aujourd'hui que l'ombre est néfaste car elle symbolise le caché (le non-dit, le mensonge, l'ignorance, etc..), la lumière est bénéfique car elle découvre ce qui est dissimilé par l'ombre,et l'on voit que ce qui nous a fait si peur n'existe que par le concept de l'inconnu (l'ombre). Ceux qui sont guidés par la frayeur ont l'ombre pour canne et sont des aveugles qui s'ignorent.

Aujourd'hui, pour ce que je veux faire, c'est la lumière intérieur que je cherche cependant j'ai ce côté sombre qui me rassure et qui me sert parfois car elle est alimenté par mes peurs que je n'arrive pas à abandonner.

Et si j'insuffle à autrui (comme lorsque je parle à quelqu'un, lorsque je magnétise quelqu'un, lorsque je guide quelqu'un,etc...), je veux que ce qui sort de moi soit "pur" (par "pur", j'entend "sans autre chose que ce que je veux insuffler") et lumineux.
Vous ne mangeriez pas un plat même s'il n'y avait qu'un bout de viande avariée, ou une carotte moisi...

Le concept de choix n'est finalement pas si secondaire même si on se concentre sur celui de lumière.
Le choix est aussi un concept primordial dans mon travail avec les autres :
Le fait de penser que l'on n'a pas le choix est sorte de prison dans laquelle les gens se fourre et n'en bougent plus.
Si on pense ne pas avoir le choix, on agira en conséquence et on fera soit le choix que l'extérieur (c'est-à-dire tout ce qui n'est pas nous: les autres, les systèmes, etc...) nous laisse soit de faire le choix du non-choix (l'immobilité).
Attention, je ne dis pas que c'est forcément mauvais de laisser à d'autres guider le choix que l'on ne se sent pas capable de faire (il faut aussi faire confiance à l'univers, votre guide, Dieu ou peu importe ce à quoi vous vous reférer en matière de choix) mais sachez que c'est vous qui tenez les rennes.
L'immobilité n'est pas non plus une mauvaise chose lorsque nos actions ont plutôt tendance à entraver la concrétisation de nos désirs ou simplement de ce qui doit arriver.
Il faut cependant bien comprendre que le choix n'est pas seulement d'opter pour ce que l'on nous propose mais la créativité est aussi possible.
En clair, se présentent à moi l'option A, l'option B et si ça ne me plait pas je crée l'option C. Une option que j'ai décidé moi-même d'amener et que personne ne peut contrer car ce n'était pas prévu. La créativité nous donne un immense pouvoir...

Mais je vois que me suis éloigner du sujet, mais au moins j'ai réfléchi à voix haute... 'fin vous voyez ce que je veux dire. ;)
Avatar de l’utilisateur
snile
 
Message(s) : 45
Inscription : Mar 22 Fév 2011 10:33

Re: Recherche sur le Quimbois

Message par Kamaléo » Mar 29 Oct 2013 16:00

snile a écrit :Je vois aujourd'hui que l'ombre est néfaste car elle symbolise le caché (le non-dit, le mensonge, l'ignorance, etc..), la lumière est bénéfique car elle découvre ce qui est dissimilé par l'ombre,et l'on voit que ce qui nous a fait si peur n'existe que par le concept de l'inconnu (l'ombre). Ceux qui sont guidés par la frayeur ont l'ombre pour canne et sont des aveugles qui s'ignorent.

L'ombre peut symboliser ce que tu en écris si tu le souhaites, mais elle peut aussi symboliser d'autres choses comme par exemple ce qui a réellement de la valeur, les trésors ne sont jamais exposés à la lumière des 4 vents.
Ce peut être le symbole de ce qui nécessite une préparation avant de le recevoir ... etc. les symboles sont affaires de culture, et appartiennent donc au monde relatif. !

Beaucoup de gens se noient de lumière sans être préparés et deviennent alors de savants ignorants ... même la lumière, par excès notamment, peut engendrer des aveugles qui s'ignorent,... :D

Pour distinguer la lumière, il faut selon moi connaître l'ombre, en tout cas savoir de quoi il s'agit...
Mais cette histoire d'ombres et de lumière est de toute façon un principe indissociable,... en ésotérisme mais même en physique, et même en physique quantique qui ne fait que compléter les lois fondamentales et absolues de la physique mais ne les contredit en rien.
Dans les deux cas, point d'ombres sans lumières et inversement car toutes deux sont indissociables à l'instar de la matière et de l'anti-matière. Sur le plan ésotérique on dit qu' elles sont toutes deux nécessaires et utiles quand on aborde ces notions sans préjugés, que ceux là soient d'ordre "positifs" ou "négatifs".

Décréter que l'ombre est négative et néfaste ne peut être admissible que sur un plan symbolique, donc dans une culture donnée qui valorise notamment les opposés, les contradictions (au contraire des complémentarités) et la discrimination, quelle qu’en soit sa nature.
C'est le royaume absolu de la relativité, :D ... sans jeu de mot, point de vérité en dehors de ladite culture. L'exact contraire de ce que prétend être la quête scientifique et/ou ésotérique... Certaines choses se passent mieux à l'ombre, d'autres à la lumière, si tu veux être un homme libre de tes choix, il faut en explorer tous les milieux avec toutes les polarités, c'est ça la vraie recherche !


Et si j'insuffle à autrui (comme lorsque je parle à quelqu'un, lorsque je magnétise quelqu'un, lorsque je guide quelqu'un,etc...), je veux que ce qui sort de moi soit "pur" (par "pur", j'entend "sans autre chose que ce que je veux insuffler") et lumineux.
Vous ne mangeriez pas un plat même s'il n'y avait qu'un bout de viande avariée, ou une carotte moisi...

Tu ne seras toutefois jamais rien d'autre qu'un être humain, doté d'ombres et de lumières, seuls les dieux peuvent prétendre à la pureté, les Romains déjà ne disaient-ils pas "errare humanum est" ;)

Maintenant ce n'est pas parce que tu n'es pas pur comme un dieu que tu ne peux rien apporter aux autres... et si tu doutes, tu peux aussi choisir de t'abstenir, bref pas besoin d'être pur pour vivre ici bas et tenter d'aider son prochain, crois moi, j'en témoigne ^^


Le concept de choix n'est finalement pas si secondaire même si on se concentre sur celui de lumière.
Le choix est aussi un concept primordial dans mon travail avec les autres :
Le fait de penser que l'on n'a pas le choix est sorte de prison dans laquelle les gens se fourre et n'en bougent plus.
Si on pense ne pas avoir le choix, on agira en conséquence et on fera soit le choix que l'extérieur (c'est-à-dire tout ce qui n'est pas nous: les autres, les systèmes, etc...) nous laisse soit de faire le choix du non-choix (l'immobilité).

Tout à fait d'accord avec toi, laisser les autres choisir à notre place est déjà un choix à part entière.
Nous avons tous un libre arbitre et il s'avère indéniable, même sous la pire des dictatures, sous le plus terrible des envoûtements ; on ne pourra jamais aliéner le libre arbitre de chacun, sauf avec la complicité des propres détenteurs de ce libre arbitre dont beaucoup en sous estime la puissance et la valeur.

Donc pour en revenir à ta question initiale ... et primordiale, chaque culture et chacune des traditions ésotériques portent un savoir d'ombres et de lumières, car dans la nature aussi la lumière côtoie l'ombre et inversement,... y compris dans le kenbwa, et ni plus ni moins que dans les autres branches ou cultures :)
Bonnes recherches...
Ce n_est pas à la taille de l_arbre que l_on mesure la force de l_Esprit qui y réside !
http://www.youtube.com/user/KamaleoTV
Avatar de l’utilisateur
Kamaléo
Modérateur
 
Message(s) : 241
Inscription : Mar 2 Nov 2010 13:28
Localisation : Paris

Re: Recherche sur le Quimbois

Message par snile » Mer 30 Oct 2013 13:43

Merci Kamaléo,

Je comprends ce que tu me dis et le garderais en tête.

Merci encore.
Avatar de l’utilisateur
snile
 
Message(s) : 45
Inscription : Mar 22 Fév 2011 10:33

Re: Recherche sur le Quimbois

Message par snile » Mar 5 Nov 2013 16:04

Bonjour,

juste pour donner des nouvelles.
Je poursuis mon chemin et je comprends, je pense, ce que j'ai à faire.
Le choix est au croisement de mes projets...
J'emmène des gens avec moi, de plus en plus, et je leur donne ce que j'ai :
cela implique la responsabilité d'être maître de ce que je donne, de ce que j'ai en moi aussi.
La lumière est ce qui guérit, sachez-le. Plus elle est pure mieux c'est.
Je veux donner la liberté mais pour cela, je me dois d'être libre moi-même. Dans l'ombre réside ce qui tire les ficelles sans qu'on le sache et c'est bien nous-même qui y mettons les manettes qui font de nous des pantins.
Nous cachons dans l'ombre ce qui nous fait peur, nous l'oublions et en avons peur car cela fait partie de "l'inconnu oublié". La psychologie appelle cela "l'inconscient". Nous sommes des réceptacles : des concepts, des idées, des dogmes, des régles, des lois, l'éducation, le dressage que la société nous fait subir, les valeurs qu'elle nous impose alors que celles-ci ne respectent pas notre être profond, le lavage de cerveau qui nous accule de toutes part... Et allez savoir quoi d'autre nous posséde...
Et si on enléve tous ça, il reste nous... qui prenons la place qui reste libre. Un tout petit "je". Qui peine à se manifester. Qui se traîne les boulets qu'il a lui même choisi sans le savoir. Par peur d'"être" ou de ne "pas être". Mais la solitude ne me fait plus peur. Je veux savoir.
Et c'est un voyage que je me décide d'effectuer.
1ére étape :
Faire taire ce mental. Donc me rassurer.
Pour cela il faudrait que je m'assure que je peux m'aventurer en moi-même en toute confiance. Mais ai-je "confiance en moi" ?
De toutes façons, ai-je réellement le choix ?
Je vous tiens au courant.
Avatar de l’utilisateur
snile
 
Message(s) : 45
Inscription : Mar 22 Fév 2011 10:33


Retour vers Hautes Sciences

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], MSNbot Media et 3 invité(s)