LE FORUM A FERMÉ SES PORTES EN DECEMBRE 2013. IL RESTE ACCESSIBLE EN LECTURE LIBRE MAIS IL N'EST DESORMAIS PLUS POSSIBLE D'Y POSTER OU DE S'Y INSCRIRE.


La théorie des 4 éléments

Découvrez ici les origines profondes de l'ésotérisme. Des anciennes civilisations à nos jours, venez vous plonger dans les mystères de l'histoire, des traditions et des mythologies des 4 coins du monde....

Modérateurs : Fredericus Coriarius, Modérateurs

Re: La théorie des 4 éléments

Message par Pilgrim » Dim 18 Août 2013 09:55

Alcofrybas a écrit :Il est composé d'éther ou quinte essence, ce dernier terme signifiant seulement 5ème élément et non quintessence = perfection qui apparaît au XVIe siècle.

La cinquième essence est parfaite et contient en elle l'essence de toutes choses, puisqu'elle est divine. La quintessence au sens de perfection est donc présente déjà chez Aristote.


    «ce premier de tous les corps est éternel, sans accroissement ni dépérissement, à l'abri de la vieillesse, de l'altération, et de toute modification quelle qu'elle soit.»
Aristote, Traité du Ciel, I, III, 6 (270a) (trad. Barthélémy-Saint-Hilaire)

    «on a pu avec toute raison regarder comme divin le corps qui jouit d'un mouvement éternel et appeler par conséquent ce corps aether, à cause de cette propriété qui le fait si différent de tous les corps que nous voyons.»
Aristote, Météorologiques, I, III, 4 (340a) (trad. Barthélémy-Saint-Hilaire)
Sapere aude
Pilgrim
 
Message(s) : 34
Inscription : Ven 6 Juil 2012 11:39

Re: La théorie des 4 éléments

Message par L'Impératrice » Dim 18 Août 2013 10:50

Par contre pour la seconde issue de Grégoire Ier je ne savais pas du tout, tu m'en bouches un coin! :o Ça se trouve dans lequel de ses écrits?


Dans Morales, xxxn, 23, n° 48, LXXVI, mais je n'ai pas l'ouvrage, seulement des études intermédiaires.

Vous pouvez aussi trouver des témoignages dans la littérature comme ici dans la mystique dantesque :

En cette hiérarchie sont les trois Déesses : la première les Dominations, et ensuite les Vertus ; le troisième ordre est celui des Puissances ; puis, dans les deux pénultièmes exultent les Principautés et les Archanges ; le dernier, les Anges le remplissent tout entier de leurs fêtes. Ces Ordres en haut regardent tous, et en bas ils agissent avec une telle puissance, que tous sont tirés et tous tirent ; et avec un si grand désir s’appliqua Denis à contempler ces Ordres, qu’il les nomma et les distingua comme moi. Mais Grégoire ensuite se sépara de lui ; d’où, sitôt que dans le ciel il ouvrit les yeux, il rit de lui-même. Et si un vrai si secret révéla sur la terre un mortel, je ne veux pas que tu t’en étonnes : celui qui le vit là-haut le lui découvrit, avec beaucoup d’autres vérités touchant ces chœurs. »
Chant XXVIII

Nous somme ici dans des spéculations paulinienne et gnostique (mélange de christianise, de judaïsme et de pensée hellénique) caractéristique des première communauté pré-chrétienne et notamment du mysticisme syriaque récupéré par l’apôtre, qui ensuite sera débattu jusqu’à nos jours puisque la chrétienté ne reconnait aucune hiérarchie à ma connaissance et que de nombreux mystiques ont fait leur petite tambouille, il n'y a pas encore si longtemps. :)
Dernière édition par L'Impératrice le Dim 18 Août 2013 11:31, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
L'Impératrice
Modérateur
 
Message(s) : 690
Inscription : Dim 31 Oct 2010 21:10

Re: La théorie des 4 éléments

Message par Alcofrybas » Dim 18 Août 2013 11:30

Pilgrim : Merci beaucoup pour ces références, d'autant plus que cela semble évident en relisant mes posts, je me demande ce qui m'est passé par la tête quand j'ai écrit ça. Merci aussi L'Impératrice! :) C'est vrai que La Divine Comédie est quasi-encyclopédique; et puis en cours, on n'a pas trop le temps de prendre des références précises... :cry:

Tant qu'à faire, je viens de voir que des créatures étaient liées aux éléments. Michel Psellos (savant byzantin 1018-1078) parle ainsi, dans son traité traduit en français en 1511 sous le titre Traité par dialogue de l'énergie ou opération des diables et utilisé par Ronsard, d'esprits ignés, aériens, aquatiques, terrestres, souterrains et ténébreux. Honoré d'Autun (Angleterre 1080 - Ratisbonne 1157) dans Elucidarium mentionne les anges qui ont un corps d'Éther, les démons au corps d'Air, les âmes désincarnées au corps de Terre comme les hommes.
Le fameux Paracelse (Suisse 1493 - Salzbourg 1541), dont je vais m'empresser de lire les écrits car ils est passionnant, en parle aussi dans ces termes : « Le mot inanimatum désigne six familles d'hommes sans âme... Ces hommes sans âme sont d'abord ceux des quatre familles qui habitent les quatre Éléments : les ]nymphes, nymphae, filles de l'eau ; les fils de la terre, lémures, qui habitent sous les montagnes ; les esprits de l'air, gnomi ; les génies du feu, vulcani. Les deux autres familles sont composées d'hommes qui sont également nés sans âme ; mais qui, comme nous, respirent en dehors des Éléments. Ce sont d'une part les géants et d'autre part les nains qui vivent dans l'ombre des forêts, umbragines... Il existe des êtres qui demeurent naturellement au sein d'un même Élément. Ainsi le phénix, qui se tient dans le feu comme la taupe dans la terre. Ne soyez pas incrédules, je le prouverai ! Quant aux géants et aux nains de la forêt, ils ont notre monde pour séjour. Tous ces êtres sans âme sont produits à partir de semences qui proviennent du ciel et des Éléments, mais sans le limon de la terre... Ils viennent au monde comme les insectes formés dans la fange [par génération spontanée]. »
— Paracelse, La grande astronomie (1537), trad. Dervy, 2000, p. 159-160.
Le médecin Jean Wier (Pays-Bas puis Allemagne 1515-1588) dans De praestigiis daemonorum ac incantationibus (1563) classe aussi les démons de feu, d'air, d'eau, de terre, souterrains mais également selon les points cardinaux, diurnes, nocturnes, sylvestres, montagnards, champêtres, domestiques.
Enfin l'écrivain français Nicolas-Pierre-Henri de Montfaucon de Villars (1635-73), dans Le comte de Gabalis ou Entretiens sur les sciences occultes (1670) reprend Psellos et Paracelse : « L'air est plein d'une innombrable multitude de peuples, les Sylphes de figure humaine, un peu fiers en apparence, mais dociles en effet : grands amateurs des sciences, subtils, officieux aux sages, et ennemis des sots et des ignorants. Leurs femmes et leurs filles sont des beautés mâles, telles qu'on dépeint les Amazones... Sachez que les mers et les fleuves sont habités de même que l'air ; les anciens Sages ont nommé Ondins ou Nymphes cette espèce de peuple... La terre est remplie presque jusqu'au centre de Gnomes ou nains, gens de petite stature, gardiens des trésors, des minières et des pierreries. ceux-ci sont ingénieux, amis de l'homme et faciles à commander. Ils fournissent aux enfants des Sages tous l'argent qui leur est nécessaire et ne demandent guère pour prix de leur service que la gloire d'être commandés. Les Gnomides leurs femmes sont petites, mais fort agréables, et leur costume est fort curieux... Quant aux Salamandres, habitants enflammés de la région du feu, ils servent aux philosophes »
— (p. 45-48).
Paracelse et Villars se rejoignent donc à propos des Gnomes, Ondines et Sylphes. :bravo:
Regis Iusſu Cantio Et Reliqua Canonica Arte Reſoluta.
Avatar de l’utilisateur
Alcofrybas
 
Message(s) : 27
Inscription : Dim 11 Août 2013 15:14
Localisation : En pays Turones

Re: La théorie des 4 éléments

Message par Hysope » Mer 21 Août 2013 15:18

Alcofrybas a écrit : Il existe des êtres qui demeurent naturellement au sein d'un même Élément. Ainsi le phénix, qui se tient dans le feu comme la taupe dans la terre. Ne soyez pas incrédules, je le prouverai !

... :shock:
Hysope
 
Message(s) : 3
Inscription : Ven 16 Août 2013 15:58

Précédent

Retour vers Histoire de la magie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot], Yahoo [Bot] et 14 invité(s)